télévisions

Comment choisir votre télévision ?

Guide d'achat

Le monde des écrans plats est en constante évolution, ce qui peut compliquer le choix. La taille de l’écran, la qualité de l’image, la qualité sonore, l’interactivité et la connectivité ne sont que quelques-uns des critères. Tous les utilisateurs n’ont pas les mêmes exigences : si un cinéphile pointu peut vouloir un équipement dernier cri, vous n’en avez pas besoin si vous vous limitez à regarder le journal télévisé. Nous vous aidons à faire votre choix et à vous poser les bonnes questions.

Votre guide étape par étape

Quel type de téléviseur est-ce que je recherche ?

Deux types de critères sont à prendre en compte pour répondre à cette question.

  • La taille de l’écran : Un élément incontournable dans le choix d'un téléviseur est la taille de l'écran. Elle est généralement exprimée en pouces et correspond à la longueur de la diagonale, sans compter le cadre du téléviseur. Pour profiter de votre téléviseur de manière optimale, il vous faudra définir la distance entre celui-ci et la position à partir de laquelle vous le regardez. Pour un téléspectateur peu exigeant, cette distance équivaut généralement à trois fois la longueur de la diagonale de l'écran (en cm). Pour la définir, multipliez la mesure (en pouces) par 2,54, puis par 3. Un exemple ? Si votre TV fait 43''... 43 x 2,54 x 3 = 327 cm. Installez-vous à 3,3 mètres de votre écran, ce sera parfait.
  • Pour connaître, à l'inverse, la taille d'écran la mieux adaptée en fonction du volume de votre salon, divisez par trois la distance entre votre place (divan, fauteuil) et l'emplacement du téléviseur. Ce rapide calcul vous donnera une idée de la taille de l'écran (en cm) qui sied à un téléspectateur lambda.format écran
  • Il ne s'agit bien sûr là que de mesures qui ne sont pas forcément à prendre au pied de la lettre. Si, par exemple, vous ne regardez que des talk-shows et les informations, une taille d’écran un peu plus petite fera l’affaire. Les vrais inconditionnels de séries et de films préféreront, pour leur part, une distance de vision plus courte, que l’on obtient en multipliant la taille de l’écran par deux, au lieu de trois, voire en la multipliant par 1,2. Cette distance, qui correspond à ce qui s’opère dans les cinémas (standard THX), vous placera littéralement au cœur de l'action.



    Autre option, choisir un projecteur qui émet moins de lumière qu'une télévision et est donc plus doux pour les yeux. Autre avantage, il vous permettra de vous passer de l’écran géant d’un téléviseur. En effet, cette grande surface noire n’est pas toujours très esthétique dans une pièce de vie. Gardez toutefois bien à l’esprit que que seul un projecteur laser coûteux convient dans une pièce qui est très lumineuse..

  • Le type d’écran : Les écrans plasma et les écrans LCD ordinaires avec éclairage fluorescent appartiennent au passé. Aujourd'hui, tous les téléviseurs sont équipés d'un écran LCD-LED qui est plus fin, plus économe en énergie et moins cher. Tous les modèles des grandes marques utilisent la technologie LED ou OLED avec une résolution UHD (4K). Parmi les écrans LED, on compte également les technologies spécifiques aux fabricants, telles que QLED, NanoCell, QNED, etc. Les écrans OLED sont encore plus chers, bien que leur prix ait sérieusement baissé l'année dernière. Les écrans 4K sont devenus la norme, le haut de gamme 8K étant le point de départ. La technologie 4K permet également d'afficher des images de résolution inférieure, car le téléviseur augmente artificiellement la résolution. C'est ce qu'on appelle la "mise à l'échelle". Pour en savoir plus, rendez-vous dans la section Quelle est la meilleure technologie ?.
Vers le haut de la page

Quel téléspectateur suis-je ?

M. ou Mme Toutlemonde

Vous n'avez pas d'exigences particulières. Pour vous, le contenu d'une émission importe davantage que la qualité de l’image. Vous n’enregistrez des programmes qu’occasionnellement, et vous n'êtes pas particulièrement accro aux films ou au sport. Dans ce cas, optez pour :

  • Un modèle d’entrée de gamme
  • Un écran de 50'' maximum, en fonction de la distance de vision que vous aurez calculée (consultez la section Taille et type d'écran)
  • Pas nécessairement une smart TV ou une télé pour le gaming

Fan de films et de séries

Vous regardez des films Blu-ray 4K, utilisez occasionnellement des services de streaming vidéo comme Netflix ou Amazon Prime et souhaitez pouvoir les regarder dans la plus haute résolution. Bien entendu, vous souhaitez également pouvoir visualiser des photos sur une clé USB sur votre téléviseur ou les partager directement sur l'écran TV depuis votre smartphone (par Chromecast ou AirPlay 2). Optez pour :

  • Un téléviseur plutôt milieu de gamme
  • Un modèle avec au moins 3 ports HDMI
  • Doté de bonnes fonctionnalités de smart TV
  • De préférence un téléviseur LCD avec nanocristaux : QLED, NanoCell, ou QNED
  • Avec une taille d’écran comprise entre 50" et 65".

Un téléspectateur plutôt exigeant

Vous utilisez des applications interactives, consultez les réseaux sociaux tout en regardant la télévision, visionnez des vidéos en streaming sur internet, regardez des films en 4K, jouez en 120 Hz et utilisez votre télévision comme second écran pour votre ordinateur ou votre tablette. Optez donc pour :

  • Un appareil dans une gamme supérieure
  • Un téléviseur OLED constitue le meilleur choix si vous accordez beaucoup d'importance aux noirs profonds
  • Une télévision avec un système d'exploitation pour lequel de nombreuses applications sont disponibles (Tizen, WebOS ou encore Android TV)
  • Le HDR 10 ou Dolby vision
  • Si votre porte-monnaie est à la hauteur de vos exigences télévisuelles, alors offrez-vous carrément une 85'' (ou davantage en 8K, c'est bien aussi)
  • Un modèle doté d'un cadre aussi fin que possible pour qu'il soit moins visible
  • Un écran de 55" à 75", voire plus.

Féru de smart TV

Tenez compte du fait qu'internet sur une télé n'offre pas la même expérience que sur PC, et que toutes les applications ne prennent pas en charge les claviers externes. Une smart TV sert plutôt à l'utilisation d'applications audiovisuelles comme les services de streaming vidéo ou audio, mais moins pour surfer. Demandez-vous donc si...
  • Vous voulez surtout utiliser la TV comme second écran pour votre smartphone ou votre tablette, pour, par exemple, surfer sur internet en fonction "screen mirroring" (navigation en écran miroir)
  • Vous désirez pouvoir utiliser des applications comme YouTube, Facebook, Netflix ou encore Spotify. 
Dans le premier cas, il est difficile de trouver une télévision qui remplisse vraiment bien cette fonction. Dans le second cas, vous devez choisir un téléviseur qui supporte les applications souhaitées. Pour cela, vous devez savoir quel système d'exploitation utilise la smart TV. Parmi les systèmes d'exploitation les plus courants :
  • Google TV (anciennement Android TV, moins complet qu’Android sur mobile). Disponible sur Philips, Sony, etc.
  • Panasonic a abandonné Firefox OS : l'interface s'appelle désormais My Home Screen et certains appareils utilisent Android TV
  • Tizen (système d’exploitation de Samsung)
  • WebOS (système d’exploitation de LG)
Veillez à ce que votre téléviseur prenne également en charge les protocoles de réseau tels que :
  • Google Cast 
  • AirPlay2 
  • DLNA 
Vers le haut de la page

Quelle technologie privilégier ?

LCD LED

Un téléviseur LED est un téléviseur LCD classique dont le rétroéclairage est assuré par des LED. Il existe une distinction entre l'Edge LED et le Direct LED :

  • Edge LED : LED disposées sur les bords de l’écran. La lumière est répartie sur la totalité de l'écran au moyen d'un panneau réflecteur spécial.

bord moniteur led

  • Direct LED : LED disposées uniformément sur tout l’écran.

 moniteur direct led

En théorie, le LED Direct devrait fournir une meilleure qualité d'image que le LED Edge. Mais en réalité, celle de certaines télévisions en Edge est meilleure. La qualité de l'image ne dépend donc pas seulement de la technologie utilisée, mais aussi de la manière dont elle est appliquée. Le fabricant n'est pas toujours transparent sur ce qu'il fabrique. Quand il est question de "gradation locale", cela signifie que le fabricant éteint certains LED de l'écran afin d'obtenir une valeur de noir plus profonde. Avec, pour résultat, un meilleur contraste. Un des arguments de vente de cette année est également l'amélioration de la gradation locale pour les LED du segment supérieur en appliquant plus de zones. Alors qu'auparavant, on trouvait que 64 LEDs, c'était déjà beaucoup pour le rétro-éclairage, le nombre de LEDs utilisés pour les dispositifs Direct LED sont bien plus nombreux que par le passé. Cela peut grimper à plus de 300 LEDs.

OLED

  • Chaque pixel représente une LED, auto-émissive (OLED = diode électroluminescente organique : un film organique, composé carboné, est glissé entre deux autres films qui servent d'électrodes).
  • Combine les avantages de la technologie LED (longévité, authenticité des couleurs, netteté) et du plasma (contraste).
  • La longévité d’un téléviseur OLED est plus courte que celle d’un LCD.
  • Spectre de couleurs supérieur à la technologie LED.
  • Technologie désormais éprouvée.
  • Plus cher que le LED, mais devenu plus accessible.
  • Aujourd'hui, presque tous les fabricants proposent des téléviseurs OLED, à l'exception de Samsung. Les panneaux des autres fabricants sont toujours fabriqués par LG.
  • Quelques modèles de type OLED Ultra-HD sont actuellement disponibles sur le marché. C’est qu’on appelle des OLED 4K (ce qui vaut surtout pour les TV de la marque LG).
  • Luminosité maximale inférieure à celle des LED (environ 500 nits, le nombre de nits représentant l'intensité lumineuse, plus le chiffre est élevé, plus l’image semble éblouissante).
  • On trouve déjà des OLED 8K sur le marché.

Quantum dot LED

  • Pixels minuscules (2 à 10 nanomètres), plus précis que ceux des TV LED.
  • Rendu impressionnant des couleurs primaires (plus riches et naturelles).
  • Les avis des experts divergent concernant le rendu des couleurs mixtes (les plus courantes).
  • Les produits haut-de-gamme de Samsung en ce moment.
  • Toujours moins contrastés que les écrans OLED.
  • Luminosité maximale beaucoup plus élevée (les valeurs maximales pour certaines zones vont jusqu'à 4.000 nits).

Ces diodes sont utilisées pour assurer le rétroéclairage de certains LCD LED. Le nom n’étant pas très vendeur, les fabricants utilisent leur propre appellation pour désigner cette nouvelle technologie : "Triluminos" chez Sony, "Quantum Display" chez LG, ou encore "Nanocristaux" chez Samsung.

Sans trop rentrer dans les détails, précisons que cette technologie est censée apporter une nette amélioration dans le rendu des couleurs, en particulier celles se rapprochant du vert et du rouge. Les résultats obtenus lors de nos tests par les appareils équipés d’un rétroéclairage "Quantum Dot" (à points quantiques) sont globalement bons, voire très bons. Toutefois, les membres de notre panel restent assez partagés sur le résultat final. Mais ils reconnaissent l’évolution apportée par cette technologie dans la restitution des couleurs.

En résumé, il s'agit de nanocristaux microscopiques qui réagissent à une couleur spécifique (le bleu) en émettant alors une lumière rouge et verte, en fonction de leur taille en nanomètres. Les points quantiques sont généralement appliqués sous la forme d'un film qui recouvre tout l'espace de l'écran (à l'intérieur du téléviseur), mais ils se trouvent parfois aussi dans des tubes le long du périmètre de l'écran (si le téléviseur est éclairé sur les côtés, par exemple).

Le résultat final est un téléviseur capable de produire des couleurs saturées (en particulier celles qui reposent sur des combinaisons de rouge et de vert) beaucoup plus riches que les téléviseurs utilisant la même technologie de rétroéclairage sans points quantiques.

Bien que le terme "QLED" ait été popularisé à l'origine par Samsung pour commercialiser ses téléviseurs haut de gamme à points quantiques, Hisense et TCL ont tous deux flirté avec ce surnom par le passé, et Sony a en fait été le premier fabricant de téléviseurs à utiliser des points quantiques dans ses écrans. Aujourd'hui, une recherche Google pour "QLED" renvoie surtout des résultats liés à Samsung, mais nous utilisons ici le terme pour désigner tous les écrans équipés de points quantiques. 

Les téléviseurs à points quantiques demeurent le segment le plus cher chez les grands fabricants de téléviseurs. Si la technologie offre une réelle valeur ajoutée en termes de restitution des couleurs, ce n'est pas le seul critère qui détermine la qualité de l'image. Certains de ces modèles que nous avons testés ces derniers mois offrent une qualité d'image tout au plus raisonnable, alors qu'ils coûtent généralement au moins 1.300 euros. 

NanoCell

NanoCell est le nom utilisé par LG pour désigner les téléviseurs LCD qui utilisent des nanoparticules afin d'obtenir de meilleures couleurs. Les TV NanoCell sont des écrans LCD "normaux", avec un rétroéclairage blanc standard par LED, mais qui sont équipés de cette couche de nanocristaux. La technologie NanoCell consiste en l'utilisation d'un matériau absorbant la lumière qui bloque les longueurs d'onde entre les filtres de couleur verte et rouge. Par conséquent, cela contribue à la désaturation des couleurs rouge et verte. C'est ce que l'on appelle également le phénomène de "bleeding" de la lumière rouge dans le vert (et vice versa).

Comment cela fonctionne-t-il ? En bloquant ces longueurs d'onde, la technologie NanoCell garantit la production de couleurs rouges et vertes pures sur l'écran de télévision.
L'avantage, c'est que les couleurs sont filtrées avec précision pour donner un résultat de la meilleure qualité. Cette technologie permet d'obtenir des tons rouges purs, non contaminés par les couleurs orange et jaune. Par conséquent, vous n'aurez pas à faire face à des couleurs qui s'estompent et deviennent instables. Au lieu d'utiliser un film de couleur sur l'écran LCD (comme le fait le QLED), la technologie NanoCell utilise des nanoparticules d'une taille d'un nanomètre qui sont intégrées dans un panneau IPS. En filtrant les teintes superflues, l'image obtenue est meilleure que celle d'un écran LCD classique.

QNED

Le QNED est une nouvelle technologie d'écran de LG. C'est une combinaison de Quantum Dot et NanoCell. LG utilise des mini LED (jusqu'à près de 30.000 LEDs) pour le rétro-éclairage, ce qui améliore la luminosité et le contraste). L'idée est d'obtenir un meilleur contrôle des zones de luminosité et des niveaux de noir plus profonds.

Comment fonctionne la QNED ? Les panneaux QNED sont constitués d'un sous-pixel RVB et non RVBW, comme c'était le cas dans le passé. Chaque sous-pixel utilise un filtrage différent.

  • Les mini LED utilisées sont des mini LED bleues. Ainsi, la couleur bleue est transmise directement, sans filtre.
  • Pour le vert, le rétroéclairage par mini LED bleue est envoyé à travers une couche de points quantiques pour le rendre vert.
  • Pour le rouge, le rétroéclairage par mini LED bleue est envoyé à travers une couche de NanoCell pour le rendre rouge. Les sous-pixels sont donc filtrés différemment.

Mini-LED

Après avoir fait parler d'elles depuis des années, les "mini-LEDs" sont enfin sur le marché. Le terme mini-LED fait référence à une technologie de rétroéclairage émergente par des LEDs qui, comme leur nom l'indique, sont beaucoup plus petites que les LEDs traditionnelles. Cela signifie qu'il est possible d'en placer beaucoup plus (par pouce) que les rétroéclairages à LED traditionnelles, et qu'ils sont donc plus souples dans la façon dont ils éclairent un écran LCD.

Actuellement, il y a beaucoup de disparités dans le paysage des mini-LED. On les appelle différemment selon le fabricant. Nous avons entendu dire que jusqu'à 30.000 mini-LEDs peuvent être utilisées dans un rétroéclairage, et qu'elles sont jusqu'à 75 % plus petites que les LEDs de rétroéclairage traditionnelles.

Les premiers téléviseurs mini-LED sont déjà sur le marché sous la forme du Neo QLED de Samsung, et les QNED de LG se profilent également à l'horizon. Les diodes plus petites permettent aux téléviseurs mini-LED d'être plus fins, et le plus grand nombre de diodes permet un bien meilleur contrôle du flux lumineux et des fonctions de gradation locale. Les mini-LEDs permettent donc d'obtenir des noirs beaucoup plus profonds.

Quelle est la différence entre Ultra-HD, 4K et 8K ?

  • La 4K correspond, en télévision, au standard UHD (Ultra High-Definition).
  • Nous constatons que seuls les modèles des marques peu connues, ainsi que les modèles les moins chers chez les marques plus réputées, sont encore équipés d'écrans HD. Même les appareils d'entrée de gamme des grands fabricants disposent désormais d'écrans 4K. Un téléviseur UHD a une résolution de 3840 x 2160 pixels, soit quatre fois plus de pixels qu'un téléviseur Full HD classique.
  • La 4K existe en plusieurs résolutions, mais lorsque l'on parle de 4K pour un téléviseur grand public, il s'agit toujours de 4K UHD.
  • Son image est plus nette et plus détaillée, mais cela ne se voit qu'à distance réduite (équivalente à environ deux fois la diagonale de l’écran), et sur grand écran (de 55 à 84").
  • Pour profiter pleinement de la 4K, il faut disposer d'appareils de pointe qui prennent en charge cette technologie (lecteur Blu-ray 4K, services de streaming qui le prennent en charge, etc.). Ces derniers commencent à offrir de plus en plus de contenu en UHD.
  • Les images ne sont jamais aussi bien reproduites que sur le support auquel elles sont initialement destinées. Chez nous, Telenet a commencé avec une box hybride qui connaît encore beaucoup de ratés, mais qui supporte le 4K; Malheureusement, les chaînes ne diffusent toujours pas en 4K. Il n'y a même pas encore d'émissions télé disponibles en FHD, seulement en HD (720p ou 1080i). Des expériences avec le Full HD sont actuellement en cours. Faute d'investissements nécessaires de la part des fournisseurs, nous sommes toujours confrontés à un système obsolète et lent.
  • Une qualité d'image optimale n'est disponible qu'avec du vrai contenu 4K, comme c'est le cas pour certains films et séries de Netflix (tapez 4K dans la barre de recherche), d'Amazon Prime Video, de Disney+ et en Blu-ray 4K.

Écrans incurvés (seulement pour les ordinateurs)

  • Heureusement, cette mode est passée.
  • La forme incurvée de l’écran vous permet d’être exactement à la même distance de toutes les parties de l'écran, mais uniquement si vous êtes placé parfaitement au milieu.
  • Dès lors, un visionnage optimal (distance et angle de vue) requiert que vous vous trouviez exactement à la bonne position, ce qui est très contraignant. Si vous vous déplacez un peu, vous perdez la plus-value de cet écran. Peu envisageable pour un visionnage en famille.
  • Attention à la luminosité : le visionnage doit être fait dans l’obscurité pour éviter les reflets gênants.
  • Une grande taille d’écran est nécessaire pour une expérience optimale (au moins 75", soit 190 cm de diagonale).
  • Vous devez vous placer à une distance maximale d'1,7 fois la diagonale de l'écran, soit au maximum trois mètres. Ce qui revient à être très près de l'écran.
  • Produit coûteux (surtout pour l’OLED).

Format 21:9

  • Les téléviseurs au format 21:9 ne sont plus produits, mais il y a maintenant des téléviseurs dont le mode jeu vidéo est compatible avec ce format d'image, comme chez Samsung.
  • Format cinéma, c’est-à-dire que les écrans ont un rapport d’image assez large (2.35:1) comparé au rapport d'image 16:9 des écrans plats classiques.
  • Recommandé aux cinéphiles.
  • Pour un prix identique, il est possible d’acheter une TV nettement plus grande avec une image en mode "letterbox" (bandes noires en haut et en bas).
  • Contenus limités, donc option peu intéressante pour les consommateurs.

Résolution des écrans

Voici les résolutions les plus courantes pour différents écrans (ordinateur, TV, etc.). Pourquoi la résolution d'un PC est-elle importante ? Si vous connectez votre ordinateur portable à la télévision et que votre ordinateur portable a une résolution plus faible, il est certain que l'image à la télévision sera un peu déformée.

Utilisation

Nom

Résolution
(pixels horizontaux
x pixels verticaux)

Taille de l’image (en Mpix)

PC

QVGA

320 x 240

0.08

PC

VGA

640 x 480

0.31

TV

PAL (SD)

768 x 576

0.44

PC

SVGA

800 x 600

0.48

PC

XGA

1024 x 768

0.79

TV

HD ready

1280 x 720

0.92

PC

SXGA

1280 x 1024

1.31

PC

WXGA

1600 x 900

1.44

PC

WSXGA+

1680 x 1050

1.76

TV/PC

Full HD

1920 x 1080

2.07

PC

WQHD

2560 x 1440

3.69

TV

UHD

3840 x 2160

8.29

Cinema

4K cinema

4096 x 2160

8.85

Cinema

5K UHD

5120 x 2880

14.75

TV

8K UHD

7680 x 4320

33.18

Cinema

8K full format

8192 x 4320

35.39

Qu'est-ce que la 8K ?

La 8K succède à la 4K. Elle ne concerne que la résolution de l'image : les pixels horizontaux et verticaux sont démultipliés (7680 x 4320 pixels).

Le flux de données en 8K étant quatre fois (au moins) plus important qu'en 4K, la puissance de calcul du téléviseur doit être suffisante pour pouvoir traiter cette énorme quantité de données. La 8K peut, en théorie, donner bien plus de détails que la 4K, mais l'œil humain a ses limites : il n'est guère évident de voir la différence entre un signal Full HD et un signal 4K à une distance supérieure à deux fois la diagonale de l'écran.

La 8K a-t-elle dès lors un sens ? Cela dépend de la taille de l'écran. Pour le cinéma, le 8K est logique car même un signal 4K, dès les premières rangées, n'est pas parfaitement clair. Mais on parle d'une diagonale de 10 mètres minimum. La 8K peut être utile pour les très grands écrans (au-delà de 75") si le contenu est adapté et si le flux de données peut être porté à environ 40 Mbps.

L'upscaling 4K, ça veut dire quoi ?

L'upscaling est la nouvelle expression à la mode. Le contenu non-8K est ainsi mis à niveau vers une qualité qu'on nous promet "fabuleuse". Et les spécialistes du marketing d'en rajouter : ils affirment que le processeur vidéo du téléviseur utilise des puces spéciales, avec des bibliothèques de base de données intégrées, qui utilisent également l'intelligence artificielle pour reconnaître les objets et ainsi améliorer la qualité de l'image (objet par objet dans la scène).

Bien que ce ne soit pas impossible, nous ne pensons pas que cela va vous époustoufler. Le rendu peut tout à fait être meilleur, comme nous l'avons vu avec le contenu 2K mis à niveau vers la 4K, mais cela ne va rien changer au contenu.

La contradiction ici est que la base de données qui contient les objets se trouve uniquement sur le téléviseur lui-même et non sur des réseaux neuraux reliés entre eux pour améliorer le contenu.

Acheter ou attendre ?

La 8K ne commence à devenir intéressante qu'à partir d'une taille d'écran de 75" minimum, et à condition que vous vous teniez proche de celui-ci. Cela signifie que pour un écran de 75 pouces, il faut compter environ 2 mètres. Cette distance n'est toutefois pas confortable pour tout le monde. D'autant plus qu'il n'y a pas de contenu à l'heure actuelle. Il est donc complètement inutile d'acheter une télévision 8K. A moins, bien sûr, de vouloir impressionner ses invités.

Vers le haut de la page

Quelles connexions choisir ?

De nombreux appareils externes peuvent être branchés à un téléviseur : lecteurs Bluray, décodeurs, consoles de jeu, PC, etc. Mais pour cela, il faut disposer des prises de connexion adéquates. Des ports HDMI sont, par exemple, devenus incontournables.

À privilégier

Type

Caractéristiques

HDMI 1.4-2.0

  • Le HDMI 1.4 supporte la résolution FHD et 4K en 24 Hz
  • Le HDMI 2.0 a une bande passante plus élevée et supporte la résolution 4k en 60 Hz
  • Le HDMI 2.0a, sorti en avril 2015, ajoute le HDR et les métadonnées statiques (pour la prise en charge du HDR 10)
  • Le HDMI 2.0b, lancé en mars 2016, supporte également le HDR 10, mais ajoute le HLG (Hybrid Log Gamma). Il s'agit d'une norme HDR pour les radiodiffuseurs.
  • Le HDMI 2.1 est la dernière norme en date. Il ajoute le support des émissions 4K 120Hz et 8K 120Hz. C'est la norme qui a la plus grande largeur de bande et qui nécessite de nouveaux câbles. Prend également en charge les métadonnées dynamiques comme l'exige la norme HDR 10+. La bande passante totale du HDMI 2.1 est de 48 Gbps, mais la plupart des fabricants prennent en charge seulement 40 Gbps.
  • Ce type de connexion a notre préférence, car le transfert est numérique et donc sans perte de qualité.
  • Un seul câble suffit pour l’image et le son.
  • Privilégiez un câble "catégorie 2" plutôt qu'un câble haute vitesse (340 MHz)
  • Privilégiez un câble court (max. 5 m). Si vous avez besoin d'une plus grande longueur, utilisez un câble blindé.
  • Pour un décodeur TV normal (Full HD), un câble HDMI 1.4 est suffisant (il convient également pour l'Ethernet) mais comme tous les téléviseurs sont désormais en 4K, prenez au moins un câble 2.0. Il peut coûter environ 20 € pour 1,5m. Si vous voulez jouer à des jeux vidéo récents, assurez-vous d'opter pour un câble HDMI 2.1.
  • Attention aux sorties de câble en fonction de l'usage : il faut fistinguer le HDMI normal de type A (Bluray et décodeurs) du type C (mini-HDMI : caméras) et du type D (micro-HDMI : smartphones et tablettes).
 HDMI cable
  • Optez pour un câble HDMI en angle si vous n'avez pas beaucoup de place pour vos appareils.

    HDMI
 

MHL (Mobile High Definition Link)

  • Norme standard de communication entre une TV et une tablette, un smartphone ou un appareil photo
  • Utilisation obligatoire d’un câble
  • Possibilité de recharger des appareils mobiles
  • Pratique, mais pas indispensable

NFC (Near Field Communication)

  • Norme permettant de connecter sans fil un appareil mobile (compatible NFC) à une TV en le plaçant à proximité de celle-ci
  • Consommation d'énergie basse
  • La prise en charge de la technologie NFC a été réduite ces dernières années car des redevances doivent être versées à Sony et, bien qu'il s'agisse d'une technologie intéressante, les fabricants y sont réticents

CI+ (Common Interface Plus)

  • Permet de regarder la télévision numérique (TV Vlaanderen/Télésat, Numericable et Telenet) sans utiliser le décodeur d’un opérateur
  • Si votre téléviseur est équipé d'un port USB et que la télé permet des enregistrements, possibilité de sauvegarder des programmes sur un disque dur externe ou une clé USB
  • Pas de sauvegarde possible parallèlement au visionnage d’un autre programme
  • La norme actuelle est la CI+ 1.4. Grâce au double tuner, vous pouvez regarder une chaîne et enregistrer sur une autre chaîne en même temps. 
  • Pas de guide complet des programmes
  • La dernière norme en date est la CI+ 2.0 qui devrait fonctionner via USB, mais nous ne l'avons pas encore vue en pratique.
     

ARC (Audio Return Channel)

  • Permet, même lorsque vous regardez la télévision numérique, de bénéficier du son de meilleure qualité de votre système "home cinema"
  • Votre téléviseur envoie le son vers des haut-parleurs plus performants plutôt que vers les haut-parleurs intégrés de votre téléviseur. Notez que le HDMI-ARC est toujours lié à une connexion HDMI et généralement à un seul port HDMI spécifique. 
 eARC
  • C'est le successeur de l'ARC. Avec l'eARC, le HDMI exige la "Lip Sync Correction", ce qui signifie que l'image et le son doivent rester parfaitement synchronisés tout au long de la chaîne audiovisuelle. Un autre changement est que l'eARC ne dépend plus du HDMI CEC (protocole de contrôle) pour la recherche et l'appairage. L'eARC a son propre canal de données dédié, permettant aux appareils connectés d'échanger des informations sur les formats audio pris en charge - et non pris en charge - à chaque extrémité. Le système sélectionnera et utilisera automatiquement le format optimal.
  • Les 3 avantages du HDMI eARC sont donc les suivants : un débit audio plus élevé allant jusqu'à 37 Mbps, ce qui signifie que des codecs sans perte peuvent également être transmis
  • Correction Lip Sync nécessaire
  • L'eARC n'utilise plus le HDMI CEC, mais utilise sa propre norme
 Câble coaxial
  • Le câble de télédistribution ordinaire
  • Cette connexion est utilisée pour recevoir les différents systèmes de télédistribution

Tuner DVB-T, DVB-S et DVB-C 
  • Le DVB-C (Digital Video Broadcast Cable) est un tuner numérique pour la réception de la télévision numérique via Telenet, Orange, Voo sans décodeur séparé. 
  • Le DVB-T ou TNT (Digital Video Broadcast Terrestial) est un tuner numérique pour la réception des chaînes publiques par antenne. Une antenne de télévision sur le toit assure une meilleure réception. Malheureusement, il n'est plus gratuit en Flandre car Norkring a racheté le réseau de distribution. Vous devez souscrire un abonnement auprès d'un opérateur tel que TV Vlaanderen.
  • Le DVB-S (Digital Video Broadcast Satellite) est un tuner numérique pour la réception de la télévision numérique par satellite (au moyen d'une antenne parabolique sur le toit). Une connexion de données est également nécessaire pour les applications interactives. Aujourd'hui, un tuner DVB-S2 est presque toujours utilisé.
  • Les téléviseurs plus chers sont équipés de doubles tuners, ce qui vous permet de regarder la télévision et d'enregistrer autre chose.

À éviter

 Type  Caractéristiques
Réseau sans fil
  • Moins performant qu'une connexion par câble.

  • Perte d’efficacité importante en cas d’utilisation simultanée de plusieurs appareils ou applications.

  • La plupart des téléviseurs ont au maximum le wifi 5, mais les modèles moins chers ont parfois le wifi 4. 

Péritel (Scart)

 

  • Plus aucun fabricant, ou presque, ne propose encore de prise Péritel.
  • Uniquement pour les anciens lecteurs DVD, enregistreurs VHS et images SD.
  • Inutile si vous disposez d’une connexion HDMI.
  • Ce type de connexion n’est plus compatible avec les appareils Samsung.
peritel
Composite
  • Câble vidéo avec fiche jaune (cinch).

  • Encore présent sur les anciennes caméras vidéo et appareils photo digitaux.
  • Images SD seulement.
  • Non recommandé, car il s'agit d'un ancien type de connexion.
Composietvideo
Composante vidéo (ou YPbPr)
  • Câble vidéo triple (cinch rouge, vert, bleu). 
  • Compatible HD mais connexion analogique. 
  • Moindre qualité que le HDMI. 
  • Technologie dépassée.  
YPbPr-kabel
S/P-DIF
  • Format d'interface numérique Sony/Philips. Câble audio optique numérique (Toslink) fournissant un signal audio numérique.
  • Peut accueillir des signaux 5.1, mais pas Dolby True HD Audio ou DTS Master audio.
  • Encore très souvent utilisé sur les barres de son. Ne l'utilisez que si votre barre son ne permet pas le HDMI.
  • Le câble optique n'est jamais inclus, il faut l'acheter séparément.

IPTV (Internet Protocol Television)
  • Le standard IPTV n’est pas normalisé comme les tuners décrits plus haut, il faut toujours un décodeur.
  • Il existe plusieurs signaux IPTV en Belgique, mais le plus connu est Proximus.
  • Telenet utilise également l'IPTV et le coaxial avec sa TV Box pour offrir une solution hybride.
Vers le haut de la page

Que penser des nouvelles tendances ?

Ces dernières années, peu de nouveautés sont apparues sur le marché des TV. Pour commencer, tous les téléviseurs modernes sont à présent des Smart TV. Philips propose toujours Ambilight, mais a malheureusement abandonné Afterglow. Il s'agit d'une technologie qui permet de projeter l'image autour et derrière l'écran, ce qui fait paraître le téléviseur plus grand. Malheureusement, l'IllumiRoom de Microsoft n'a jamais vu le jour.  

Smart TV

Une Smart TV nécessite toujours une connexion à internet. Vous pouvez le faire sans fil ou avec fil. Mais l'option filaire a notre préférence.

Nous constatons que les systèmes d'exploitation des Smart TV ont mûri avec le temps, mais qu'ils souffrent tous du même problème : AUCUN fabricant de télévision ne peut garantir que les applications fonctionnant avec son système d'exploitation aujourd'hui, pourront encore le faire dans 5 ans. Cela signifie que si vous achetez un téléviseur pour une application en particulier, celle-ci peut cesser de fonctionner du jour au lendemain.

Pour rendre un ancien téléviseur "smart" (c'est-à-dire connecté à internet), vous pouvez le brancher à un boîtier de streaming multimédia externe, tel que Nvidia, Shield, Chromecast ou autre. Il existe une disposition légale qui oblige les fabricants à assurer le soutien d'un téléviseur pendant 8 ans, mais rien n'est dit à propos des applications qui doivent tourner dessus.

Les systèmes d'exploitation connus sont :

Samsung

Tizen 

LG

WebOS

Panasonic

MyHome Screen ou Google TV

Philips & Sony

Google TV (anciennement Android TV)

En termes de boutique d'applications, Android TV est la plateforme la plus étendue, mais pas en termes de stabilité. Il y a parfois des bugs vicieux dans le logiciel et il se peut que vous deviez redémarrer votre téléviseur ou réinitialiser l'heure et que le téléviseur perde la connexion à internet.

Commande vocale ou gestuelle et pavé tactile

Le téléviseur enregistre les instructions vocales via un microphone ou les mouvements via la commande gestuelle de la télécommande du téléviseur. LG travaille en particulier avec des gestes. Le curseur ressemble à un pointeur de souris que vous déplacez dans l'air. Certaines personnes ne trouvent pas cela très pratique.

Le contrôle vocal passe souvent par Google Assistant, Samsung Bixby et LG Voice Recognition.

Ambilight

L'Ambilight est un éclairage d'arrière-plan qui n'est fourni qu'avec les téléviseurs Philips. Ainsi, le mur derrière le téléviseur est éclairé par les mêmes couleurs de l'image du téléviseur. La plupart des gens trouvent cela agréable, et y perçoivent un effet immersif qui fait paraître l'écran plus grand qu'il ne l'est réellement.

Réglages de l'image

Voici les paramètres d'image les plus courants sur un téléviseur actuel :

  • Mode Par défaut : quand on ajuste des paramètres en tant qu'utilisateur, ce sont généralement les réglages par défaut qu'on modifie. Les réglages par défaut sont optimisés pour économiser l'énergie. Ainsi, les fabricants tentent de réduire la consommation énergétique en diminuant les actions nécessitant des calculs intenses, comme le rétroéclairage d'un écran LCD. Si vous modifiez des paramètres sur votre téléviseur, le mode de réglage de l'image devient généralement "Utilisateur" ou "Personnalisé".
  • Mode Vif ou Dynamique : il est également appelé mode "shopping". Généralement, il n'est utilisé que pour impressionner le spectateur. Le contraste et la netteté sont surélevés mais la luminosité est plus faible. Il est donc souvent réservé aux vrais passionnés de ce style, et ne devrait jamais constituer votre réglage d'image préféré. Mais si vous vous demandez pourquoi le téléviseur avait l'air si lumineux dans le magasin et si terne dans votre salon, c'est peut-être à cause du mode vif.
  • Mode Film ou Cinéma : en général, le mode Cinéma active toutes les technologies d'amélioration de l'image dans lesquelles les fabricants investissent des millions de dollars pour obtenir l'image "telle que le réalisateur l'a voulue". Mais qu'est-ce que cela signifie pour le spectateur ? Les couleurs sont différentes de celles de la vie réelle (le blanc paraît plus jaune, par exemple) et toutes les améliorations des images en mouvement sont désactivées (pour conserver les 24 images par seconde d'un film au cinéma). Il y a des avantages et des inconvénients à cette norme. Une chose est sûre, il faut s'y habituer. La bonne nouvelle, c'est qu'il est standardisé, donc facile à régler sur n'importe quel téléviseur.
  • Mode Gaming : Ces dernières années, les jeux vidéo sont devenus très populaires auprès des fabricants de téléviseurs. Mais une TV optimisée pour les jeux, qu'est-ce que ça signifie vraiment ? Le mode Gaming a pour principal objectif de réduire le "lag", c'est-à-dire le laps de temps entre l'action du joueur et le moment où celle-ci se produit vraiment à l'écran, ce qui est surtout utile pour jouer à des jeux rapides, où le timing est primordial. Si vous êtes un joueur assidu de FPS et jeux de course, certains téléviseurs sont définitivement meilleurs que d'autres pour cet usage. 

Une nouvelle technologie intéressante : le micro-LED

Le micro-LED, également connu sous le nom de mLED ou µLED (à ne pas confondre avec le mini-LED), est une technologie émergente pour les écrans plats. Samsung prétend que ses TV micro-LED sont capables d'un "contraste infini" (ce qui n'est pas une première), de performances HDR immersives avec une luminosité élevée (jusqu'à 2.000 nits) et même d'une fonctionnalité permettant de regarder quatre sources de contenu en même temps.
 
Les écrans micro-LED sont constitués de grilles de LED microscopiques qui forment des pixels individuels. Ils offrent donc un meilleur contraste, un meilleur temps de réponse et une plus grande efficacité énergétique, ainsi qu'une luminosité plus élevée. Jusqu'en 2016, les obstacles technologiques ont empêché la commercialisation d'écrans à micro-LED. Ils arriveront toutefois à partir de fin 2021.
 
Le plus intéressant avec cette technologie, c'est leur conception physique, presque sans cadre autour de l'écran, qui permet de rediriger plusieurs sources d'image vers différentes parties de l'écran. Samsung prétend ainsi qu'un écran micro-LED de 110 pouces peut devenir l'équivalent de quatre écrans de 55 pouces.
Vers le haut de la page

À quoi d'autre dois-je également faire attention?

  • La qualité d'image : ne vous focalisez pas uniquement sur la résolution car celle-ci ne garantit pas nécessairement une bonne qualité d’image. Un écran "HD Ready" ? Non, car sa résolution est limitée à 1366 x 768 pixels. Pour les petites TV (jusqu'à 40 pouces), choisissez au minimum un modèle Full HD, surtout quand il s'agit de fabricants chinois bon marché, car les grands fabricants de téléviseurs n'ont plus que des téléviseurs UHD sur le marché. Choisissez plutôt du Full HD parmi les produits de milieu de gamme, ou du UHD parmi les produits de milieu à haut de gamme. La qualité d’image est avant tout déterminée par la netteté, le contraste, le rendu des images, les éventuelles irrégularités numériques et le bruit de l’image. Un téléviseur 8K n'est actuellement toujours pas recommandé pour deux raisons : Il n'y a pas de contenu adapté et la consommation est structurellement plus élevée que celle d'un téléviseur UHD.
  • La visibilité : la source de lumière, la situation des fenêtres et l’angle de vue jouent un rôle important. Par exemple, certaines TV LED présentent un écran brillant, ce qui est gênant si vous placez la TV face à une fenêtre. Autre exemple : la plupart des écrans LCD perdent en luminosité et en contraste et voient leurs couleurs changer si on les regarde de côté ; certains modèles ont néanmoins un angle de vue plus étendu. Les téléviseurs HDR10+ actuels peuvent atteindre une luminosité maximale (sur une petite zone de l'écran) d'environ 4000 nits. C'est beaucoup, mais la luminosité moyenne sur l'ensemble de l'écran est beaucoup plus faible. 
  • La fluidité des images : la reproduction fidèle des images en mouvement est particulièrement importante pour les événements sportifs et dans les films d'action, qui nécessitent une plus grande puissance de traitement du processeur que, par exemple, un talk-show ou une série. Si vous êtes fan de football, soyez donc attentif à cet aspect : plus les images sont lisses (en créant des images intermédiaires à partir du processeur d'images), plus le bruit numérique est important. Il est donc important d'optimiser ces paramètres selon ses préférences personnelles ou selon notre module de paramètres d'optimisation. Un téléviseur qui affiche un mauvais score pour ce critère ne signifie pas qu'il est inutilisable mais que, par exemple, vous ne pourrez pas toujours voir le ballon lors d'un match de foot.
  • L’angle de vision : cet aspect est particulièrement important pour les petits téléviseurs. La qualité de l'image doit rester bonne sous différents angles de vue, même lorsque vous n'êtes pas assis en face. Ce qui est inévitable si vous regardez la TV à plusieurs. Avec certains téléviseurs, l'angle de vue est trop limité, ce qui est frustrant en cas de famille nombreuse. Avec un OLED, l'angle de vue est généralement meilleur qu'avec un téléviseur à LED. Cependant, les fabricants s'efforcent désormais d'obtenir de meilleurs angles de vue avec les téléviseurs à LED en ajoutant des filtres supplémentaires.
  • La réflexion de la lumière : ce critère joue un rôle important, en particulier pour les écrans incurvés. Si les rayons du soleil éclairent l’écran, il sera difficile d’en voir l’image. En général, les téléviseurs brillants reflètent davantage la lumière. Ceci s'applique aussi bien aux écrans OLED qu'aux écrans LCD.
  • Le clouding : il s’agit, ici, d’un défaut pouvant toucher les appareils LCD-LED. Ce défaut se traduit par une luminosité non uniforme sur certaines zones de l’écran, généralement sous forme de "nuages". Ils sont visibles dans les zones sombres des images, le plus souvent dans les coins des téléviseurs d’une qualité acceptable. Dans ce cas, le clouding n'est pas toujours gênant. Mais si ces zones s’étendent au reste de l’écran, dans des images moins foncées, cela devient beaucoup plus gênant.
  • La qualité du son : si un téléviseur n’a reçu que 3 étoiles pour sa qualité sonore, il est conseillé d’investir dans un système audio externe, soit sous la forme d’une barre de son, soit sous la forme d’une paire d’enceintes avec amplificateur. La seconde option est recommandée. Même la meilleure qualité sonore d'un téléviseur ne peut pas battre un amplificateur d'entrée de gamme avec haut-parleurs. 
  • La facilité d'utilisation : généralement, les téléviseurs sont relativement faciles à utiliser à condition que l’on ne s’aventure pas trop loin dans les réglages. Il est parfois difficile de réinitialiser un téléviseur car il faut le faire à différents endroits.
  • La consommation d’énergie : l’époque ou une TV Plasma (allumée) consommait plus de 600 W est heureusement révolue. Une télé de 43 pouces en HD consomme actuellement plus ou moins 67 W, alors qu’une télé de 55 pouces en UHD consomme plus ou moins 97. Même un téléviseur de 65 pouces ne consomme que 115 W en moyenne.
  • Taille physique de la télé : la taille d’un téléviseur est généralement exprimée en pouces. Mais cette information n’indique que la diagonale. Pour intégrer votre téléviseur dans un meuble, vous devez connaître la taille physique de l’appareil (horizontalement et verticalement). Vous trouverez dans le tableau suivant les tailles moyennes pour une diagonale d’écran donnée.
 

 Diagonale de l'écran

Largeur moyenne de l'écran en cm Hauteur moyenne de l'écran en cm Largeur x hauteur (cm)
 32'' (81 cm)  73   44  73 x 44 
 39'' (99 cm)  88  55  88 x 52
 40'' (101 cm)  90  53  90 x 53
 42'' (107 cm)  96  57  96 x 57
 46'' (117 cm)  103  60  103 x 60 
 47'' (119 cm)  107   63   107 x 63
 48'' (122 cm)  107   63   107 x 63
 49'' (124 cm)  110   65   110 x 65
 50'' (127 cm)  112   66  112 x 66
 55'' (140 cm)  124   72   124 x 72
 58'' (147 cm)  130   76   130 x 76
 60'' (152 cm)  137   79   137 x 79
 65'' (165 cm)  145   84   145 x 84
 75" (190 cm)  166  93   166 x 93
Vers le haut de la page

Questions fréquentes (FAQ’s)

Nous répondons à vos questions les plus fréquentes concernant l’achat d’un téléviseur.

Quelle marque de téléviseur choisir ?

Le marché des téléviseurs n'est pas figé, ce qui peut rendre le choix difficile. Une technologie vient à peine de s'imposer sur le marché qu'une nouvelle apparaît déjà. Nous vous aidons à choisir le téléviseur qui vous convient le mieux sur base des résultats de nos tests indépendants.

Que signifient les différents logos ?

Il est déjà difficile de s'y retrouver parmi les nouvelles technologies télé, mais les fabricants compliquent encore les choses en utilisant différents standards (4K/UHD, HDR, etc.). Cela pose aussi le problème de savoir lesquels demeureront, à terme.

HDR 10+

La plupart des téléviseurs UHD sont compatibles avec la technologie HDR (High Dynamic Range). Elle existe depuis longtemps en photo, mais décolle seulement en télé. Elle consiste à capturer plusieurs images et à faire fusionner les parties les plus détaillées pour éviter qu’il y ait des zones surexposées ou sous-exposées. Le HDR est censé offrir des couleurs plus riches, des images plus détaillées et un contraste plus profond. Le HDR 10+ envoie des métadonnées dynamiques pour donner à l'image une plus grande variété de profondeurs de couleurs.

Voorbeeld HDR
Sans HDR (à gauche) ou avec HDR (à droite)

Ultra HD Premium

L'Ultra HD Premium est un certificat pour la norme 4K la plus élevée d'aujourd'hui. Ces téléviseurs offrent une image plus lumineuse en répondant aux exigences les plus élevées pour l'affichage de contenus 4K HDR. L'Ultra HD Premium vaut son prix élevé, même si l'on ne sait pas encore comment les autres normes vont évoluer. Ce logo apparaît sur les téléviseurs de LG, Panasonic, Samsung et Sony. Mais on voit clairement que les fabricants ne veulent pas payer plus cher pour le logo Ultra HD Premium, et le nombre d'appareils dotés de ce logo diminue sensiblement. C'est aussi parce que l'accent est désormais mis sur le HDR10+.

Ultra HD

Cette norme se rapproche de la norme Ultra HD Premium, mais ne peut pas traiter le même espace colorimétrique et n'offre pas la même luminosité. En principe, la résolution UHD est utilisée pour les téléviseurs, mais l'UHD est l'une des résolutions 4K.

OLED HDR

Un téléviseur doté de ce logo prend en charge le HDR et le Dolby Vision, une norme pour les écrans haute résolution qui offre plus de contraste et de luminosité. Cela ne s'applique qu'aux téléviseurs oled, donc pour l'instant uniquement aux téléviseurs LG.

4K HDR

Avec ce logo, Sony indique qu'il s'agit d'un téléviseur avec HDR, ce qui se rapproche parfois de l'Ultra HD Premium.

TV SUHD

Il s'agit d'un téléviseur 4K avec HDR, mais dont la luminosité et l'espace colorimétrique sont plus limités que ceux d'un téléviseur UHD Premium.

Dolby Vision

Dolby Vision promet une clarté impressionnante, un contraste sans précédent et une reproduction des couleurs extrêmement précise. Actuellement, cette norme n'est utilisée que par LG.

8K

Le successeur de la 4K, comme expliqué dans la section Quelle technologie privilégier ?

Comment décrypter le code de référence d'une TV ?

Les fabricants utilisent des codes de référence pour décrire chaque modèle de TV, comme par exemple LG 43UP77006LB.

En tant que consommateur, il n'est pas toujours évident de comprendre les différences entre les codes de plusieurs marques, voire même d'une seule. Or, chaque détail compte. Voici donc comment déchiffrer les codes de référence pour les principales marques de TV. Ceci vous aidera à identifier précisément un téléviseur lors d'un futur achat.

Cliquez sur chaque marque pour faire apparaître un exemple de code et ses explications.

SONY KD-50X81JAEP (TV LCD de SONY)

Code Description
KD Tous les modèles de Sony commencent par KD ou XR. Le code XR a été créé en 2021 pour désigner les téléviseurs Bravia, qui appartiennent aux segments supérieurs de la gamme de Sony. Depuis 2021, KD n'est utilisé que pour les TV bas de gamme.
50 Désigne la diagonale d'écran (en pouces)
X

Désigne le type de TV, en l'occurrence Ultra HD 

8

Plus ce chiffre est élevé, plus la série est élevée dans la gamme de prix

1 Modèle dans la série
J

Année de lancement :
E: 2017
F: 2018
G: 2019
H: 2020

J: 2021
AEP

Parfois, on trouve un suffixe faisaint référence à la région (ici, "Asia Europe Specific").
Sur les modèles de 2020, on trouve les références BAEP et SAEP, qui se réfèrent aussi à la couleur ("Black" et "Silver").

SONY XR-55A90J (TV OLED de Sony)

Code Description
XR Tous les modèles de Sony commencent par KD ou XR. Le code XR a été créé en 2021 pour désigner les téléviseurs Bravia, qui appartiennent aux segments supérieurs de la gamme de Sony. Depuis 2021, KD n'est utilisé que pour les TV bas de gamme.
55 Désigne la diagonale d'écran (en pouces)
A

Désigne le type de TV, en l'occurrence OLED 

9

Désigne la série

0 Modèle dans la série
J

Année de lancement :
E: 2017
F: 2018
G: 2019
H: 2020

J: 2021
AEP

Parfois, on trouve un suffixe faisaint référence à la région (ici, "Asia Europe Specific").
Sur les modèles de 2020, on trouve les références BAEP et SAEP, qui se réfèrent aussi à la couleur ("Black" et "Silver").

LG 43UP77006LB (TV LCD DE LG)

Code Description
43 Désigne la diagonale d'écran (en pouces)
U

Désigne le type de TV, en l'occurrence Ultra HD LED

P

Année de lancement :
J : 2017
K : 2018
M : 2019
N:  2020
P:  2021

77 Série
00 Modification du modèle
6 Région (6 s'applique au marché belge)
L Type de tuner (seul le L est applicable en Belgique et désigne un tuner DVB-T)
B Code de modification du design

LG 50NANO816PA (TV Nanocell de LG)

Code Description
65 Désigne la diagonale d'écran (en pouces)
NANO  TV avec technologie NanoCell LCD (existe depuis 2020)
8 Série
Modèle dans la série (plus le chiffre est élevé, plus la TV appartient à une gamme élevée)
6 Région (le 6 s'applique au marché belge)
N

Année de lancement :
N : 2020
P : 2021

A Code de modification du design

LG OLED65C16LA (TV OLED de LG)

Code Description
OLED Désigne une TV OLED
65 Désigne la diagonale d'écran (en pouces)
C Série
1

Année de lancement :
7 : 2017
8 : 2018
9 : 2019
X: 2020
1 : 2021

6 Région (le 6 s'applique au marché belge)
L Type de tuner (seul le L est applicable en Belgique et désigne un tuner DVB-T)
A Code de modification du design

Philips 65PUS8546/12 (TV LCD de Philips)

Code Description
65 Désigne la diagonale d'écran (en pouces)
P Philips
U

Résolution (en l'occurrence, Ultra HD) 

S Type de tuner numérique
8 Série
5 Modèle dans la série (dépend de l'étendue des fonctions)
4 Design
6

Année de lancement :
2 : 2017
3 : 2018
4 : 2019
5 : 2020
6 : 2021

12 Région (Europe)

Philips 55OLED806/12 (TV OLED de Philips)

Code Description
55 Désigne la diagonale d'écran (en pouces)
OLED Désigne une TV OLED
8 Série
0 Modèle dans la série
6

Année de lancement :
2 : 2017
3 : 2018
4 : 2019
5 : 2020
6 : 2021

12 Région (Europe)

SAMSUNG UE43AU7100KXXN (TV LCD de Samsung)

Code Description
U TV LCD LED
E Région (Europe)
43 Diagonale d'écran (en pouces)
A

Année de lancement :
M : 2017
N : 2018
R : 2019
T : 2020
A : 2021

U

Désigne le type de TV, en l'occurrence Ultra HD

71 Série (plus le chiffre est élevé, plus il y a de fonctionnalités)
00 Design (en l'occurrence, un modèle disponible uniquement dans certains magasins)
KXXN  Cette partie de la référence n'est pas toujours mentionnée par le vendeur. Elle concerne plutôt les fabricants et détaillants que les consommateurs.

SAMSUNG QE55QN95AATXXN (TV QLED de Samsung)

Code Description
Q Désigne une TV QLED
E Région (Europe)
55 Diagonale d'écran (en pouces)
Q95 Représente la série de QLED. Plus ce chiffre est élevé, plus les fonctionnalités sont étendues. Le Q60 est l'entrée de gamme et le Q95 est la série la plus élevée.
A

Année de lancement :
No : 2017
N : 2018
R : 2019
T :  2020
A : 2021

A

Code de lancement du produit :
A : 1ère génération
B : 2ème génération

 TXXN Cette partie de la référence n'est pas toujours mentionnée par le vendeur. Elle concerne plutôt les fabricants et détaillants que les consommateurs.

PANASONIC TX-65JX850E (TV LCD de Panasonic)

Code Description
T Indique qu'il s'agit d'un téléviseur
X Région (Europe)
65 Diagonale d'écran (en pouces)
J

Année de lancement :
E : 2017
F : 2018
G : 2019
H : 2020
J : 2021

X

Désigne le type de TV (en l'occurrence, Ultra HD) 

8 Série
50 Modèle dans la série
 E Indique la région (E s'applique à la Belgique)

PANASONIC TX-65JZ2000E (TV OLED de Panasonic)

Code Description
T Indique qu'il s'agit d'un téléviseur
X Région (Europe)
65 Diagonale d'écran (en pouces)
J

Année de lancement :
E : 2017
F : 2018
G : 2019
H : 2020
J : 2021

Z

Désigne le type de TV (en l'occurrence, OLED) 

20 Série
00 Modèle dans la série
 E Indique la région (E s'applique à la Belgique)
Vers le haut de la page