News

Netflix : nos premières impressions

23 septembre 2014
Netflix : nos premières impressions

23 septembre 2014

Netflix, la vidéothèque virtuelle proposant séries et films principalement américains est disponible chez nous. Nous avons testé le nouveau service en ligne sur différentes plates-formes et nous vous livrons nos premières impressions.

Vous n’y voyez plus clair à travers l’offre nombreuse de télévision digitale ?

Netflix est arrivé

Netflix propose des séries et des films - doublés en français ou disponibles en VO sous-titrée - que vous pouvez consulter sur une ou plusieurs plates-formes : tablettes, console de jeux, ordinateur, smart-tv, smartphone. Seule exigence : une connexion à Internet d’une vitesse de téléchargement de 1,5 Mbps minimum et 5 Mbps pour l’affichage en HD.

Netflix propose 3 formules avec, à chaque fois, le premier mois gratuit, payables par carte de crédit ou via PayPal.

  • 7,99 €/mois: 1 écran en résolution SD
  • 8,99 €/mois: 2 écrans en résolution HD
  • 11,99 €/mois: 4 écrans en résolution UHD

À l’aise sur de nombreux écrans

La qualité d’image est suffisante pour les appareils mobiles pourvus d’un petit écran. Si vous souhaitez également les visionner sur votre tv, mieux vaut opter pour l’abonnement HD. Inutile de dépenser plus pour l’option Ultra HD, qui n’offre selon nous aucune valeur ajoutée. Il n’existe pour ainsi dire aucun contenu en Ultra HD, et pour percevoir la différence avec la HD, vous avez déjà besoin d’une très grande tv (> 60 pouces), tandis que vous consommez 7Gb par heure.

Si vous utilisez un appareil mobile, tenez à l'œil votre consommation de données. Avec la plupart des abonnements, le plaisir est déjà terminé après 3 heures seulement !

Qu’a Netflix de plus que les autres n’ont pas ?

La plupart des protagonistes sur le marché belge vous permettent de visionner des films et de séries « à la demande ». Netflix n'est pas lié à des providers ou de chaînes de tv. Et vous devez nettement moins débourser que pour des services similaires d’autres prestataires.

Le portefeuille regroupe une intéressante sélection de séries et de films américains prestigieux, tant des classiques que des productions indépendantes, du divertissement pour la jeunesse et des documentaires et spectacles (parmi lesquels l’offre BBC). Notez toutefois que les productions de HBO font défaut.

Les contenus belges ou français sont relativement limités. Mais sachez que nulle part, l’offre n'est totalement exhaustive.

Bien souvent, il faut prendre son mal en patience avant que les films les plus récents ou les nouvelles années ne soient disponibles, mais qui sait faire montre d’un peu de patience en a assurément pour son argent. Pesez donc le pour et le contre en fonction de vos préférences personnelles et du montant que vous êtes prêt à débourser chaque mois pour cela.