News

CES 2021 à Las Vegas: coup d'oeil sur quelques nouveautés électroniques étonnantes

20 janvier 2021
nouveautés au CES 2021 de Las Vegas

Le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, l'un des plus grands salons technologiques au monde, referme ses portes. Comme chaque année, les géants de l'électronique y ont présenté les nouveautés qu'ils vont lancer sur le marché. Cette édition 2021 était un peu différente puisque les présentations se sont faites en ligne, mais voici quelques produits qui ont retenu notre attention.

Razer, un masque futuriste

Qui l'eût cru, il n'y a même pas un an ? Qui aurait pu imaginer que le port du masque deviendrait aussi vite une pratique banale ?

La marque Razer, connue dans le monde du gaming, a imaginé, tel un défi à relever, un masque buccal intelligent. Résultat, un masque qui non seulement excelle en termes d'hygiène, mais qui est aussi très confortable et qui n'entrave pas les relations sociales. Ce n'est peut-être pas surprenant venant d'un acteur du monde du jeu vidéo, mais ce masque ressemble à un accessoire ludique avec ses lumières LED's personnalisables. 

En termes d'hygiène, le masque est censé être équipé d'un filtre qui arrête 95 % des particules dans l'air. Les bords en silicone doivent, d'une part, offrir une sensation de confort et, d'autre part, permettre une certaine ventilation afin de ne pas se sentir étouffé quand on doit porter le masque pendant longtemps.

Une déclinaison futuriste du masque anti-Covid (Razer)

L'avant du masque est transparent pour voir les mimiques et expressions et ainsi faciliter les échanges sociaux. De plus, le masque est équipé d'un microphone et d'un amplificateur intégrés pour mieux se comprendre quand on se parle. En attendant de pouvoir essayer ce masque assez avant-gardiste, jetez donc un oeil sur notre dossier consacré aux masques buccaux.

Notre avis: ce masque buccal futuriste tient plus que probablement du produit conceptuel ou du gadget spectaculaire qui permet à Razer de faire l'étendue de ses connaissances et potentialités, plutôt que de l'objet réellement pensé pour une commercialisation. Si tel était le cas, avec des ventes à grande échelle, on se demande comment le consommateur pourrait laver son masque, vu toute la technologie embarquée.