Analyse
Federale a dévoilé les rendements 2017 de ses assurances-épargne il y a 3 mois - mardi 13 mars 2018
Il y a des différences entre ses différents produits.
Federale a dévoilé les rendements 2017 de ses assurances-épargne

Federale a dévoilé les rendements 2017 de ses assurances-épargne

L’assurance-épargne Vita Invest Dynamic a réalisé en 2017 un rendement de 2,3%. C’est à peine moins que le rendement de 2016 (2,4%). C’est une bonne assurance-épargne, permettant d’investir avantageusement sans aucun risque, pour le long terme. Veillez cependant à ne pas faire de retrait pendant les 8 premières années du contrat, pour éviter d’être taxé.
Pour Vita Invest.2, autre assurance-épargne pour laquelle nous sommes moins enthousiastes, le rendement se limite à 1,4%. Et il s’agit là d’une baisse non négligeable par rapport au rendement 2016 (1,7%).
Voyez aussi nos autres favorites.

Pour Vita Invest Dynamic, après retrait des frais de gestion annuels (0,3 %), le rendement est encore de 2%. Un très bon résultat, qui prouve une fois de plus que cette assurance-épargne est une des plus intéressantes du marché. Elle fait d’ailleurs partie de nos favorites. Bien que le taux garanti sur les nouveaux versements soit de 0%, pour une durée de 8 ans, Federale démontre qu’elle est capable d’attribuer de belles participations bénéficiaires. En outre, Federale n’encaisse aucun frais d’entrée sur ce produit (lors de tout versement, comme pour toute assurance-épargne, vous devez toute-fois vous acquitter d’une taxe de 2%).

Pour Vita Invest.2, il n’y a pas de frais de gestion; il y a bien des frais d’entrée, mais leur niveau dépend du montant versé et peut atteindre 1%. Le rendement de cette assurance est de 1,4%. Les versements du passé, qui bénéficient encore de taux garantis élevés (1,5%, 1,6%, 2%, 2,25%, 2,5% ou 2,75%) ne perçoivent aucune participation bénéficiaire. Pour les versements plus récents, le taux garanti est de 0,5%, valable pour 8 ans. Notre préférence va bien sûr à l’assurance-épargne Vita Invest Dynamic, qui offre de meilleures perspectives de rendement.

Traitement inégal

Il est fréquent que les assureurs accordent un rendement plus élevé aux produits les moins âgés de leur gamme (en leur attribuant une meilleure participation bénéficiaire). C’est plus avantageux pour eux, parce que les portefeuilles des produits les plus récents renferment logiquement moins de capitaux que celui des produits plus anciens. Une pratique trop peu transparente à nos yeux et qui devrait être interdite. Les assureurs ne devraient pouvoir commercialiser qu’un nombre limité d’assurances-épargne. Cela éviterait qu’il ne lancent constamment de nouveaux produits, avec un rendement attractif, alors que dans le même temps, le rendement des produits les plus anciens s’effrite, au détriment des clients existants.

Partagez cet article