News

Le Fonds Garanti d'AFER Europe+ bénéficie toujours du système de garantie français

il y a 2 mois - mercredi 19 décembre 2018
Il n’est pas concerné par les transferts d’Aviva vers l’Irlande.

L’assureur britannique Aviva a adressé à sa clientèle un courrier par lequel il communique que ses polices d’assurance ne sont plus couvertes par aucun système de garantie. Vu que le Fonds Garanti d’AFER Europe+ est géré par Aviva, il n’en fallait pas moins pour que bon nombre de ses détenteurs craignent de n’être plus couverts par aucun système. Mais il n’en est rien. Cette assurance-épargne bénéficie toujours de la protection française.

Préparation au Brexit
Le britannique Aviva craignant qu’en cas de Brexit effectif, il perde l’accès au marché de l’Union européenne, il a décidé de transférer ses polices d’assurance vers sa filiale irlandaise. Conséquence : ses polices ne sont plus de droit britannique mais de droit irlandais. Et vu que l’Irlande n’a pas de système de protection pour les assurances-vie, ces polices ne bénéficient plus d’aucun système de garantie.

Sans impact pour AFER Europe+
Il est vrai que le Fonds Garanti d'AFER Europe+ est un contrat géré par Aviva France, une filiale de l’assureur britannique Aviva. Mais cette assurance-épargne n’a aucun lien direct avec la maison mère britannique Aviva. Il n’est donc pas concerné par le transfert vers l’Irlande. Les avoirs épargnés dans le Fonds Garanti d'AFER Europe+ restent sous le joug du droit français et donc toujours bien protégés par le système français, à concurrence de 70 000 euros.

Le Fonds Garanti d'AFER Europe+ est un produit d’assurance-épargne que nous conseillons. Il n’est malheureusement plus accessible à de nouveaux clients mais il reste un des meilleurs du marché et un de nos favoris. Si vous avez un contrat existant, vous pouvez continuer à y faire des versements.

Si vous avez une assurance-vie auprès de la maison mère Aviva,
elle était couverte jusqu’il y a peu par le système britannique, garantissant la totalité du capital en cas de faillite de l’assureur. Vu le transfert des contrats vers l’Irlande, cette couverture disparaît. Il n’y a toutefois pas lieu de paniquer. La compagnie Aviva est obligée de détenir suffisamment de capitaux pour satisfaire à ses obligations contractuelles. Elle est en outre tenue de toujours maintenir suffisamment de réserves, qui serviraient de matelas de sécurité si elle devait sombrer dans les difficultés financières. 

 

Partagez cet article