Analyse
Dexia et Rabobank.be proposent de nouveaux comptes il y a 6 ans - vendredi 1 octobre 2010

Ces comptes offrent une prime de fidélité élevée, mais un taux de base réduit à peau de chagrin. Gare !


Confirmant une tendance apparue ces derniers mois, et vis-à-vis de laquelle nous ne sommes pas très chauds, Dexia et Rabobank.be proposent à leur tour des comptes d’épargne dont la rémunération est axée surtout sur la prime de fidélité, le taux de base étant réduit parfois à peau de chagrin.

Rabobank.be : Plus Account

Chez Rabobank.be, le nouveau compte Plus Account offre un taux de base de 1 % et une prime de fidélité de 1,50 %. La prime de fidélité est légalement garantie pendant douze mois, le taux de base est quant à lui garanti jusqu’au 31 mai 2011. Ces conditions sont valables tant que le solde du compte n’excède pas 250 000 euros. Au-delà, le taux de base descend à 0,50 % (taux applicable dans ce cas à l’ensemble du compte) et si le solde dépasse un millions d’euros, il descend même à 0,10 %...
Ce nouveau compte s’ajoute à celui existant, dont les conditions sont maintenues, et même garanties jusqu’au 31 décembre 2010 (taux de base de 1,80 % et prime de fidélité de 0,40 %).

Dexia : deux comptes Fidélité

Dexia propose de son côté deux nouveaux comptes. Le premier, le compte épargne Fidélité, offre une prime de fidélité de 1,50 % et un taux de base ridiculement bas de 0,25 %. Le second, le compte Internet Fidélité, qui peut être géré via internet, le phone banking ou les guichets automatiques de la banque (mais pas en agence), offre aussi une prime de fidélité de 1,50 % mais un taux de base un peu plus élevé, à savoir 0,75 %. Les conditions sont valables dans les deux cas jusqu’à un solde en compte de 500 000 euros.

Fidélité vraiment récompensée ?

A priori, on pourrait penser que ces comptes récompensent votre fidélité. Mais ils pénalisent surtout les retraits anticipés, ce qui est contraire à la philosophie des comptes d’épargne, lesquels devraient permettre justement aux épargnants de retirer leur argent quand ils le souhaitent. Est-il imaginable que chez Dexia, parce qu’on n’a pas respecté le délai de douze mois pour obtenir la prime de fidélité, on soit pénalisé au point de devoir se contenter d’une maigre rémunération de 0,25 % ?

Dexia tente néanmoins de se justifier et prétend que 54 % des épargnants déclarent maintenir plus de la moitié de leur épargne en compte pendant plus de douze mois. Sous-entendu, ces clients bénéficieront bien de la prime de fidélité et donc d’une bonne rémunération. Cependant, si la prime de fidélité est effectivement acquise au bout de douze mois, pour l’obtenir une nouvelle fois, il faut de nouveau maintenir son argent en compte pendant douze mois, et ainsi de suite chaque année. Le jour où l’épargnant effectue un retrait, même après de nombreuses années, il court donc toujours le risque d’être lourdement pénalisé. Il suffirait bien sûr d’attendre le bon moment pour retirer son argent et pouvoir bénéficier ainsi intégralement de la prime de fidélité. Mais est-ce réaliste ? Qui se souvient en effet de la date exacte des versements qu’il a réalisés, surtout lorsque ceux-ci sont nombreux et que des retraits sont intervenus entre-temps ?

Notre conseil

Evitez ces comptes si vous réalisez souvent des versements et des retraits. Vous serez trop lourdement pénalisés. Et même si vous pensez pouvoir vous passer de votre épargne pendant plus d’un an, la prudence s’impose.

Des diverses simulations que nous avons réalisées, il apparaît ainsi que les comptes Fidélité de Dexia se sont jamais (ou que dans un nombre très réduit de cas) plus intéressants que les comptes que nous recommandons et qui axent leur rémunération sur un taux de base élevé, même si leur rendement global apparaît de prime abord un peu moins élevé. Retrouvez les comptes que nous recommandons ici.

En ce qui concerne le compte Plus Account de Rabobank.be (1 % + 1,50 %), celui-ci ne devient vraiment plus intéressant que le compte classique (1,80 % + 0,40 %) qu’à condition que vos versements restent en compte au moins pendant deux ans et demi environ.

 

Partagez cet article