Analyse
Des alternatives au compte d’épargne ? il y a 4 ans - mercredi 20 mars 2013

Tour d’horizon des placements alternatifs.

Epargne de précaution

Le compte d’épargne offre un sérieux atout : la flexibilité. Vous pouvez verser et retirer de l’argent quand vous le souhaitez. Vous pouvez y conserver l’équivalent de 3 à 6 mois de salaire, selon votre style de vie, la composition de votre ménage, si oui ou non des dépenses se profilent (chaudière, voiture…). Vu que vous risquez de devoir puiser dans votre épargne à tout moment, optez un compte à taux de base élevé, octroyé au jour le jour.
Utilisez notre calculateur (choisissez « placer à court terme »). 

 

Placement sans risque à moins de huit ans

Pour l’argent que vous souhaitez faire fructifier sans risque pendant quelques années (pour les études de vos enfants, l’achat d’une maison…), bons de caisse et comptes à terme se prêtent normalement bien. Mais actuellement, le meilleur compte à terme offre sur 5 ans un rendement brut de 3 %, soit 2,25 % net. Moins que les meilleurs comptes d’épargne. Privilégiez dès lors aussi un compte d’épargne. Mais vu que vous aurez droit à la prime de fidélité, optez pour les comptes offrant le rendement total le plus élevé.
Utilisez notre calculateur (choisissez « placer à long terme »).

 

Assurances-épargne

Les assurances-épargne s’adressent aux investisseurs qui veulent placer leur épargne sans risque à long terme (minimum 8 ans, le temps d’amortir les frais et éviter que les retraits soient soumis au précompte mobilier de 25 %). Leur rémunération a baissé ces dernières années mais on en trouve encore avec un rendement supérieur à 3 %. Le taux garanti ayant baissé un peu partout, il est important d’identifier les assureurs capables d’offrir de bonnes participations bénéficiaires, sans compter trop de frais. Nous avons déniché le Fonds garanti d’AFER Europe, qui a encore offert 3,45 % en 2012 et compte des frais réduits aux abonnés de Test-Achats invest. Le taux garanti est faible mais l’assureur a toutes les cartes en main pour offrir de bonnes participations bénéficiaires. Pour contacter AFER Europe : 0800 13 143.

 

Obligations

Des entreprises, en quête de financement, tentent d’attirer une partie de l’épargne. Le coupon est généralement plus élevé que ce qu’offre un compte d’épargne. Mais les obligations n’offrent pas la même protection qu’un compte d’épargne. Certaines sont même risquées. Tout l’art consiste à trouver des obligations offrant un rendement suffisamment élevé avec un degré de risque acceptable. Nous avons conseillé récemment une obligation de Peugeot, dont le risque élevé est compensé par un rendement attrayant (coupon brut de 7,375 %). A réserver aux investisseurs pouvant se permettre des risques, et à titre de diversification (maximum 5 % de votre patrimoine).

 

Parts de coopérateurs

Les parts de coopérateurs, émises par des banques, des sociétés actives dans les énergies durables, etc... offrent chaque année un confortable coupon (3 %, 4 %, voire 5 ou 6 %), exonéré de précompte (à concurrence de 190 euros cette année). Généralement, leur valeur ne fluctue pas. Mais, comme en témoigne l’affaire Arco, si la situation tourne mal, les coopérants risquent de ne rien récupérer.

 

Sicav (d’actions)

A long terme (10 ans et plus), les placements en Bourse (risqués…) restent les plus rémunérateurs. Notre portefeuille phare a obtenu ces dix dernières années un rendement annuel légèrement supérieur à 9 %. Même si ce n’est pas garanti, une stratégie de placement bien pensée peut offrir un bon rendement sur le long terme. Pour composer votre portefeuille, commencez par des sicav et des trackers. Utilisez notre sélecteur

 

Dividendes

Certains investisseurs cherchent aussi à améliorer le rendement de leur épargne en optant pour des actions offrant des dividendes élevés. Bien sûr, ni le dividende, ni la valeur de l’action ne sont garantis. Il convient de se montrer sélectif. Voici nos recommandations : National Grid (rendement sur dividende : 5,4 % brut), GDF Suez (7 % brut), BME (8 % brut), Zurich Insurance (6,4 % brut) et Gimv (5 % net).

 

Investir dans votre maison ?

Pourquoi ne pas utiliser votre épargne pour des travaux permettant des économies d’énergie dans votre maison ? Grâce aux gains énergétiques, vous pourrez rentabiliser vos investissements. Dans certains cas, vous pouvez même obtenir des primes. Nous vous guidons parmi les nombreuses possibilités.

 

Partagez cet article