Analyse
Nouvelles règles pour les comptes d’épargne il y a 3 ans - mardi 1 octobre 2013

Ce 1er octobre, de nouvelles règles relatives aux comptes d’épargne entrent en vigueur après publication de l’Arrêté royal. Qu’est-ce qui change ?

Les changements sont un pas dans la bonne direction mais ne vont pas assez loin. Et au lieu de simplifier, ils rendent le compte d’épargne plus complexe encore !
Nous plaidons toujours pour la suppression de la prime de fidélité, même si nous sommes conscients que le secteur bancaire n’est pas prêt à franchir le pas.

 

Paiement trimestriel de la prime de fidélité

La prime de fidélité sera dorénavant payée sur base trimestrielle. Les versements auront lieu le 1er janvier, le 1er avril, le 1er juillet et le 1er octobre. Vous n’aurez donc plus à attendre le 1er janvier pour percevoir votre prime. Mais attention, pour entrer en considération pour la prime, l’argent doit bien rester immobilisé pendant une période ininterrompue de douze mois. Dans l’hypothèse où vous avez effectué un versement le 1er février 2013, vous recevrez donc votre prime de fidélité le 1er avril 2014 (et non plus le 1er janvier 2015, comme auparavant). L’avantage est que vous recevrez votre prime de fidélité sur base régulière, mais aussi plus vite. Elle rapportera donc plus vite des intérêts (même si en pratique, il ne s’agit que de quelques euros...).

 

Transferts

A partir du 1er janvier, vous aurez, en tant qu’épargnant, la possibilité jusqu’à trois fois par an, et par compte d’épargne réglementé, de transférer votre épargne au sein de la même banque sans perdre l’avantage de la prime. Un minimum de 500 euros est toutefois exigé.

 

Hausse du taux de base maintenue

A partir du 1er janvier 2014, la banque sera obligée de maintenir toute hausse du taux de base pendant au moins trois mois, sauf diminution des taux directeurs par la Banque centrale européenne.

 

Moins de conditions

Les banques ne pourront plus coupler autant de conditions qu’auparavant à leurs comptes. Le concept d’« argent frais » disparaît. A l’avenir, les clients existants pourront donc toujours verser de l’argent, quelle qu’en soit l’origine, sur de nouveaux comptes au sein de leur banque. Des montants minimum et maximum seront par contre encore admis.

Partagez cet article