Analyse
Les meilleurs comptes d’épargne pour enfants il y a 3 ans - jeudi 16 janvier 2014

Vous souhaitez verser régulièrement une somme à vos petits-enfants. Quelles sont les possibilités ?

Le compte peut être au nom de l’enfant, ou au vôtre, avec stipulation pour autrui.
Pour tous les détails, utilisez
notre calculateur de comptes d’épargne


Au nom de l’enfant

– Il n’est pas possible d’ouvrir un compte d’épargne au nom d’un mineur dans toutes les banques (impossible chez Evi, MoneYou, NIBC Direct).
– Pour un versement mensuel de 25 euros, pendant cinq ans, auprès des banques les plus généreuses, le solde du compte affiche entre 1 560 et 1 571 euros (en supposant que les taux ne bougent pas pendant 5 ans). Il s’agit donc de 60 à 71 euros. Cela paraît bien peu, pour un effort sur une si longue durée. En cause, bien sûr, la faiblesse généralisée des taux d’intérêt. Ceci dit, cela vaut quand même la peine de comparer les offres des banques. Car sur le compte d’épargne classique d’une grande banque, pour le même effort, vous devrez vous contenter de 22 euros !

A votre nom

Si vous souhaitez garder le contrôle de l’argent que vous donnez, optez pour un compte avec stipulation pour autrui. A l’ouverture du compte, vous désignez un bénéficiaire et fixez quand les capitaux lui reviendront (18 ans, 25 ans…). Avant cette échéance, vous pouvez retirer l’épargne, repousser la date à laquelle le bénéficiaire recevra l’argent, voire le révoquer en tant que bénéficiaire. Si vous décédez avant l’échéance, le compte sera bloqué et à la date prévue, le capital et les intérêts seront versés. Vous êtes donc assuré que cet argent reviendra au bénéficiaire désigné. Toutefois, celui-ci devra payer des droits de succession. Ce sera le cas aussi si vous mourez dans un délai de trois ans après qu’il ait reçu l’argent. Deux banques offrent des formules intéressantes : KBC et Rabobank.be.

 

Partagez cet article