Analyse
Comptes d’épargne à versements mensuels il y a 2 ans - jeudi 16 juillet 2015

Imagineriez-vous que le taux de votre emprunt soit plus élevé que celui annoncé par votre banque ? Et bien, en matière de comptes d’épargne, c’est possible !

Parmi les nombreux comptes d’épargne proposés sur le marché, depuis quelques mois, on trouve plusieurs comptes destinés à une épargne automatique mensuelle.
Mais sur ces comptes, les banques offrent moins que ce qui est promis. En toute légalité !
Si vous n’êtes pas certain de maintenir votre épargne au moins trois ans, optez pour un compte à taux unique. Choisissez-le à l’aide de
notre calculateur. 

 

Taux élevés…

Contrairement aux comptes «classiques», le montant que vous pouvez déposer sur les comptes à versements mensuels est plafonné à 500 euros par mois. Chez BNP Paribas Fortis, on parle d’un plafond annuel (9 000 euros) mais la banque encourage bel et bien l’épargne mensuelle. Et les comptes à versements mensuels affichent des taux relativement élevés. Tenant compte du taux de base et de la prime de fidélité, le rendement annoncé varie, selon la banque, entre 1,25 et 1,60 %. C’est bien plus que les comptes classiques (0,20 %).

 

… mais surfaits

Ce que les banques prennent le soin de taire, c’est que ces comptes rapporteront moins que ce qui est annoncé ! Pour ce faire, les banques gonflent la prime de fidélité, en réduisant d’autant le taux de base. Or, la prime de fidélité n’est accordée, chaque année, que sur les montants restés en compte pendant les douze mois précédents. Aussi, si vous versez 250 euros tous les mois pendant un an, puis que vous videz votre compte, seuls les 250 euros versés le premier mois bénéficieront de la prime de fidélité. Les versements suivants ne seront quant à eux pas restés suffisamment longtemps en compte. Dès lors, quel que soit le mois où vous retirerez votre argent, compte tenu du fait que les versements sont mensuels, vous serez pénalisé. Et ce d’autant plus que la prime de fidélité sera élevée. Même si vous gardez votre argent plusieurs années en compte, le système pénalise le rendement. Car l’année du retrait, vous perdrez les primes en cours de constitution. L’écart est d’autant plus élevé que la durée est courte et même après dix ans, le rendement réel est encore inférieur d’environ 0,15 % au taux annoncé !

 

Abus !

Il est anormal que le rendement réel soit à ce point inférieur au rendement annoncé. Les banques abusent des largesses que leur offre la réglementation. Elles induisent en erreur l’épargnant qui veut comparer ! Si vous épargnez un petit montant chaque mois, veillez à ce que l’argent reste sur votre compte au moins trois ans. Sinon vous serez trop pénalisé. Parmi les comptes à versements mensuels, le Start2Save de KBC/CBC offre les meilleures conditions (prime la moins élevée, taux de base le plus haut !).

 

Comptes à versements mensuels
Compte
Rendement réel*
KBC/CBC Start2Save
1,50 % (1,00% + 0,50 %)
après 1 an : 1,08 %
après 5 ans : 1,39 %
après 10 ans : 1,40 %
ING Epargne Tempo
1,60 % (0,40 % + 1,20 %)
après 1 an : 0,59 %
après 5 ans : 1,36 %
après 10 ans : 1,43 %
bpost banque Compte Ritmo
1,60 % (0,30 % + 1,30 %)
après 1 an : 0,50 %
après 5 ans : 1,34 %
après 10 ans : 1,42 %
BNPP Fortis Compte Etoile
1,40 % (0,10 % + 1,30 %)
après 1 an : 0,30 %
après 5 ans : 1,15 %
après 10 ans : 1,24 %
Belfius Compte Epargne+
1,25 % (0,10 % + 1,15 %)
après 1 an : 0,28 %
après 5 ans : 1,03 %
après 10 ans : 1,11 %
* En cas de retrait total après 1 an, 5 ans ou 10 ans.

Partagez cet article