Article
Comptes d’épargne : un rendement, deux taux il y a un an - dimanche 16 octobre 2016
La rémunération d'un compte d'épargne se compose d'un taux de base et d'une prime de fidélité, soumise à conditions. Mais certains comptes ne proposent aussi qu’un seul taux… et il s’agit souvent de comptes plus intéressants.

 

Il est très difficile de calculer le rendement réel d’un compte d’épargne. Vous ne pouvez pas vous contenter d’additionner le taux de base et la prime de fidélité, cette dernière étant soumise à conditions. C’est la raison pour laquelle nous avons développé un calculateur qui, en fonction du montant que vous souhaitez placer, de la durée envisagée de votre épargne et de votre âge, vous indiquera le compte d’épargne le plus généreux pour vous.

Taux de base

Le taux de base est octroyé au jour le jour, pendant toute la durée du placement. Il n’est pas garanti et peut donc évoluer à tout moment.

Le taux de base peut varier selon le solde du compte. Par exemple un taux de 2 % lorsque le solde est inférieur à 50 000 euros et 1 % au-delà. Dans ce cas, si votre compte présente un solde de 25 000 euros, vous bénéficierez d’un taux de base de 2 %. Mais s’il présente un solde de 75 000 euros, vous ne recevrez que 1 % (non pas seulement sur la tranche qui dépasse 50 000 euros mais sur la totalité en compte).


Prime de fidélité

Pour bénéficier de la prime de fidélité, une somme doit rester en compte pendant douze mois. Pendant cette période, le taux de la prime applicable à cette somme ne peut ni grimper, ni redescendre. Si l’argent ne reste pas suffisamment longtemps en compte, la prime de fidélité en cours de constitution est définitivement perdue. Après douze mois, une nouvelle prime de fidélité est calculée. Pour en bénéficier, il faut à nouveau bloquer l'argent pendant douze mois. Une fois acquise, la prime de fidélité n’est pas pour autant versée immédiatement en compte. Elle le sera au début du trimestre suivant.

Si vous avez réalisé plusieurs versements sur votre compte d’épargne, plusieurs primes de fidélité concourront en même temps. Si vous retirez de l’argent, le retrait sera imputé en priorité au(x) versement(s) pour le(s)quel(s) la prime de fidélité est la moins avancée.
Vu la complexité du calcul de la prime de fidélité, il est très difficile de connaître le moment exact auquel vous pouvez retirer votre argent sans risquer de perdre cette prime. Il est quasiment impossible d'opérer des retraits sans perdre une partie de la prime.

 

Un seul taux

Quelques banques proposent des comptes d’épargne offrant un seul taux. L’avantage est que c’est beaucoup plus transparent puisque vous ne devez pas calculer, au moment de retirer votre argent, si vous aurez droit ou non à la prime de fidélité. L’inconvénient, c’est que les intérêts de ces comptes sont soumis au précompte mobilier. Malgré cela, ces comptes offrent généralement un meilleur rendement que les autres comptes, non soumis au précompte.

 

Partagez cet article