News
Halte aux pseudo monnaies virtuelles ! il y a un mois - mercredi 27 septembre 2017
Les autorités suisses ont ordonné la liquidation d’une plate-forme. La Chine également.

La FINMA, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisse, a récemment ordonné la liquidation de la plate-forme numérique Quid Pro Quo Association, qui émettait depuis 2016 ses propres  « E–Coins ». Il s’est avéré qu’il s’agissait d’une pseudo crypto monnaie.
Nous déconseillons toujours de s’intéresser aux monnaies virtuelles, y compris le Bitcoin.

Que s’est-il passé ?

Surfant sur le succès du Bitcoin (monnaie virtuelle dont le cours s’est envolé depuis son lancement il y a quelques années), Quid Pro Quo Association a réussi, grâce à l’émission de ces E-Coins, à lever au moins 3,5 millions d’euros auprès d’investisseurs peu avertis. Malheureusement, l’E-Coin ne présentait pas le même degré de sécurité que le Bitcoin et les autorités suisses ont soupçonné des manipulations de cours, entraînant purement et simplement son interdiction.
Des mesures similaires ont été prises récemment en Chine, aussi sur de pseudo monnaies virtuelles qui échappent pour l’instant à tout contrôle sérieux.

Pas de « Blockchain »

Une vraie monnaie virtuelle, comme le Bitcoin ou l’Ethereum, est basée sur la technologie du « Blockchain », (= littéralement chaîne de blocs), laquelle permet d’offrir la protection nécessaire aux détenteurs de monnaies virtuelles. Le Blockchain peut être comparé à un grand cahier dans lequel sont retranscrites toutes les transactions et qui est géré et contrôlé, non pas par une seule personne ou entité, mais bien par toutes les personnes désireuses d’effectuer des changements dans cette base de données. De quoi rendre la fraude quasi impossible.

Toujours très risqué

Avec les monnaies virtuelles mondialement connues, comme le Bitcoin, vous avez la certitude d’avoir affaire à de vraies monnaies virtuelles, mais leur valeur est très volatile.
A plusieurs reprises, le Bitcoin a ainsi perdu en un jour près du tiers de sa valeur. Au même titre que toute autre devise, la valeur du Bitcoin dépend de l’offre et de la demande. Et donc d’abord et avant tout de la confiance que l’investisseur lui accorde. Ce qui implique qu'une mauvaise nouvelle peut affecter la confiance du marché et pousser de nombreux investisseurs à vendre leur Bitcoin, lui faisant perdre de la valeur. Pour cette raison, investir en monnaies virtuelles n’est pas dénué de risques. Nous vous conseillons de rester (pour le moment du moins) à l’écart.

Partagez cet article