News

Gare aux manipulations de cours !

il y a 4 mois - jeudi 17 janvier 2019
Les fake news se propagent de plus en plus rapidement.

Les « fake news » (ou fausses nouvelles) visant à manipuler les cours boursiers ont existé de tout temps sur les marchés financiers. Mais avec le développement d’internet et la montée en puissance des réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) et des sites de conseil collaboratifs (Seeking Alpha, The Motley Fool…), les tentatives se sont multipliées et sont devenues plus rapides à se propager. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à contacter notre service téléphonique.

En règle générale, il y a davantage de fausses nouvelles concernant de petites sociétés pas ou peu suivies par des analystes. Les « scoops » annoncés sont en effet moins vérifiables et il est ainsi plus aisé de tromper les investisseurs. Il peut s’agir de traders, comme le cas de cet Ecossais qui a créé un faux compte Twitter ressemblant à s’y méprendre à celui d’une société d’analyse financière pour faire chuter le cours de Sarepta Therapeutics (santé), acheter le titre au plus bas (grâce au compte de sa petite amie), avant de revendre une fois le cours remonté. Ce sont parfois les dirigeants de ces petites sociétés elles-mêmes qui décident de payer des gens pour divulguer de fausses bonnes informations, susceptibles de doper le cours de leurs actions. Ce fut le cas par exemple du dirigeant de Galena Biopharma, un groupe biotechnologique racheté depuis par Sellas Life Sciences, qui a empoché des millions grâce à la forte hausse de l’action Galena, avant que le pot au rose ne soit découvert et que l’action s’effondre.

Bien sûr, les personnes incriminées doivent répondre de leurs actes devant la justice. En attendant, le petit actionnaire floué n’a que ses yeux pour pleurer. Méfiez-vous donc des annonces et/ou des analyses (ou pseudo analyses) diffusées via les réseaux sociaux et autres blogs qui foisonnent sur le net. Surtout s’il s’agit d’une petite société peu connue et peu suivie.

Partagez cet article