Article
Les placements fiscalement avantageux il y a 10 mois - lundi 2 janvier 2017

Certains placements sont fiscalement plus avantageux que d’autres. Leurs revenus échappent en tout ou partie au précompte mobilier ou donnent droit à une réduction d’impôts.

 

Comptes d’épargne

Les intérêts des comptes d’épargne réglementés sont exonérés de précompte mobilier sur la première tranche de 1 880 euros. Si les intérêts dépassent le montant exonéré, la banque prélèvera un précompte mobilier de 15 % sur le surplus.
Si l'épargne est répartie sur plusieurs comptes d’épargne, dans différentes banques, et que les intérêts sur chaque compte ne dépassent pas le plafond exonéré, aucun précompte ne sera retenu. Vous devrez alors déclarer vous-même les intérêts dépassant le plafond au fisc. Les intérêts ainsi déclarés seront taxés au taux de 15 %, plus les centimes additionnels communaux.
L’avantage fiscal s'entend par contribuable. Un compte d'épargne au nom de deux personnes (par exemple des conjoints) bénéficie ainsi d'une exonération de précompte sur la première tranche de 2 x 1 880 = 3 760 euros.

 

Fonds d’épargne-pension et Assurance-épargne pension

Les versements réalisés dans un fonds d’épargne-pension ou une assurance épargne-pension donnent droit à une réduction d’impôt de 30 %.
Le montant maximum donnant droit à cet avantage fiscal s’élève à 940 euros par contribuable. Attention, si vous déclarez une assurance solde restant dû comme assurance épargne-pension pour cette même année, vous ne pouvez pas prétendre à l’avantage fiscal. Dans ce cas, ne versez rien cette année-là.
Au cours d’une même année, vous ne pouvez pas investir dans plusieurs produits à la fois (l’avantage fiscal ne peut porter que sur un seul produit au cours d’une même année). Vous ne pouvez pas non plus, la même année, investir à la fois dans un fonds d’épargne-pension et une assurance épargne-pension. Rien ne vous empêche toutefois de changer de formule ou de produit chaque année.

 

Assurance-vie ordinaire

Les versements réalisés dans une assurance-vie ordinaire donnent droit à une réduction d’impôt de 30 %.
Le montant maximum donnant droit à un avantage fiscal varie d’un contribuable à l’autre. Le maximum absolu est de 2 260 euros. Attention, si vous bénéficiez déjà d’un avantage fiscal avec le remboursement d’un emprunt hypothécaire, vous ne bénéficierez pas du tout, ou que partiellement, de l’avantage fiscal pour l'assurance-vie.

 

Parts de coopérateur

Les dividendes de parts de coopérateur sont exonérés d'impôt jusqu'à 190 EUR. Ce plafond s’entend pour les revenus générés chaque année par les différentes parts de coopérateur que vous pourriez détenir. Au-delà, les dividendes sont taxés à 30 %.

 

 

Partagez cet article