Article
Le dean avec BNP Paribas renégocié il y a 8 ans - dimanche 1 février 2009
Suite au récent accord entre l’Etat belge et BNP Paribas, la valeur intrinsèque de l’action Fortis devrait atteindre ±3,20 EUR, soit un peu moins que lors du premier deal.

Mais, positif pour l’actionnaire, cela ramène dans le holding des activités porteuses de potentiel, cela allège relativement le risque et cela devrait dès lors réduire la décote du titre.
Si vous êtes spéculateur : achetez.
Sinon : conservez.

Le rapport des experts a beau être critiquable, il aura au moins eu le mérite de forcer BNP Paribas et l’Etat à renégocier les accords de début octobre. L’accord conclu, à soumettre au vote des actionnaires (le 11/02), modifie à nouveau le profil du groupe.

 

  •  Les activités bancaires belges restent partagées entre l’Etat belge (25 %) et BNP Paribas (75 %) mais les activités assurances belges ne sont cédées qu’à 10 % à BNP Paribas (au lieu de 100).

 

  •  L’exposition initialement prévue aux actifs toxiques est divisée par 4. Le risque est transféré vers l’Etat.

 

  •  L’opération Cashes (sorte d’obligation convertible destinée à renforcer le capital) est suspendue, ce qui permet au holding de ne pas devoir rembourser 2,35 milliards à Fortis Banque.

 

  •  Le coupon 42 est remplacé par une option donnant à Fortis Holding le droit à une plus-value sur le titre BNP Paribas dès qu’il dépassera 68 EUR entre 2011 et 2017 (donc s’il gagne au moins 11 % l’an !).

Partagez cet article