Article
Fortis, juillet 2008 : les réactions il y a 9 ans - mardi 22 juillet 2008
Face à l'augmentation de capital réalisée "en urgence", les investisseurs ayant misés sur Fortis, mis devant un fait accompli, se sentirent grugés. La protestation prit rapidement naissance.

Test-Achats et Deminor décidèrent alors de s’associer pour rassembler les dupés.

Le 3 juillet, ils cosignèrent une première lettre ouverte à Fortis, par laquelle ils réclamaient une assemblée générale extraordinaire. Elle permettrait à Fortis de répondre aux questions sur sa situation financière et sur l’augmentation de capital et serait l’occasion de prévoir un vote de confiance dans le management. 


Entre-temps, beaucoup réclamaient le départ du CEO J.-P. Votron et du président du Conseil d’Administration M. Lippens. Le 11/07, Fortis réunit son Conseil d’Administration.

 

En préalable à cette réunion, Test-Achats et Deminor adressèrent une seconde lettre ouverte, exigeant à nouveau une assemblée générale et réclamant des précisions quant à la situation financière et au nouveau plan de solvabilité, ainsi que des mesures pour la bonne gouvernance et la remise en question des indemnités promises aux membres du comité de direction. Lors de cette réunion, J.P. Votron fut remercié et H. Verwilst, n°2 du groupe, prit provisoirement sa place. Mais rien de plus… 

Test-Achats et Deminor, déçus de cette réunion et de l’absence de réponse à leurs lettres, décidèrent de s’adresser à la Commission bancaire, financière et des assurances : le 16/07, une lettre lui fut adressée.  Le 18/07, Test-Achats et Deminor rencontrèrent le président de la CBFA, pour demander de pousser Fortis à organiser une assemblée et à faire preuve d’une totale transparence, pour le prier de prendre en compte les manquements de communication constatés et pour réclamer une enquête quant au respect de l’égalité de traitement des actionnaires lors des opérations sur le capital.

Cette réunion se révéla constructive. Nous expliquerons plus tard les détails de ses conséquences sur le dossier.

Partagez cet article