Article
L'accord de mars 2009 : le point il y a 8 ans - jeudi 12 mars 2009
Le dernier accord consacrant la vente des activités bancaires belges, Fortis devient une compagnie d’assurances avec des liquidités et un portefeuille d’actifs toxiques. Les améliorations sont minimes mais elles ramènent un peu plus de cash et évacuent un peu de risque. 
Titre bon marché.
CONSERVEZ.
N’ACHETEZ QU'A TITRE SPECULATIF.

Fortis Holding disant vouloir permettre à tous les actionnaires de voter en avril prochain sur le dernier accord, sans doute ce dernier sera-t-il avalisé.

Fortis Holding se composera dès lors : 
- de 75 % des activités assurances belges et 100 % des activités assurancesinternationales (hors Pays-bas), que nous valorisons à 1,10 EUR par action (estimation prudente tenant compte de la baisse des marchés et de futurs trimestres probablement difficiles).
- d’une trésorerie nette de 1,36 EUR par action, gonflée par la vente de 25 % desassurances belges à Fortis Banque Belgique.
- d’une exposition de maximum 0,30 EUR par action aux actifs toxiques; prévoyant encore des dépréciations, nous intégrons dans notre estimation la perte totale de la part de 760 millions d’euros assumée par Forts Holding. 
- d’un call sur les actions BNP, à un prix d’exercice de 68 EUR et à des conditions telles que sa valeur n’est selon nous que théorique.

Nous évaluons prudemment la valeur intrinsèque de Fortis Holding à 2,16 EUR par action. Celle-ci peut à l’avenir encore baisser, au pire de 0,35 EUR par action, au gré, ces prochaines années, de l’effet très complexe des CASHES. Elle peut aussi cependant remonter, au gré d’autres négociations autour du deal néerlandais, selon lequel les dommages subis restent actuellement très importants.

Partagez cet article