Article
Novembre 2008 : appel à la mobilisation il y a 9 ans - vendredi 7 novembre 2008

Les actionnaires de Fortis n’ont pas dit leur dernier mot, alors que débutent les premières plaidoiries dans les actions intentées contre le management de Fortis et l’Etat belge. Pour le représentant du ministère public, la transaction de vente des activités bancaires et d’assurances belges à BNP Paribas a été entachée d’irrégularités. Le conseil d’administration, pas plus que l’Etat belge, ne pouvait selon lui décider de la vente sans préalablement la proposer à l’approbation des actionnaires.

Entre-temps, Fortis a également annoncé la tenue d’une assemblée générale extraordinaire à Amsterdam (le 1/12) et à Bruxelles (le 2/12). L’agenda des assemblées générales sera disponible à partir du 8 novembre sur le site www.fortis.com et publié dans plusieurs quotidiens belges. Si le tribunal confirme l’avis du Parquet et décide de nommer un administrateur ad hoc autorisant le point à l’ordre du jour, les actionnaires auront, là aussi, à se prononcer sur la vente.

Si nous n’avons pas d’objection en soi à une opération destinée avant tout à sécuriser l’argent des épargnants, nous sommes par contre opposés à la manière dont l’opération s’est déroulée, et en particulier au prix. Ce dernier ne tient en effet pas compte de la valeur (potentielle) réelle des actifs cédés, en particulier en ce qui concerne la partie belge concédée à BNP Paribas. A n’en pas douter, le vote en assemblée générale extraordinaire ne mènera pas à l’annulation de l’opération, vu que les petits actionnaires ne feront plus que probablement pas le poids face aux gros actionnaires présents (et tous leurs représentants au sein du conseil d’administration !). A à eux seuls, ceux-ci pourront sans problème approuver l’opération. Néanmoins, nous appelons tous les actionnaires de Fortis à voter contre l’opération. Le résultat d’un vote « contre » ne devrait pas signifier l’annulation de l’opération (défavorable aux épargnants), mais pourrait mener à une révision des modalités et par conséquent du prix. Une voix « pour » ou une abstention, par contre, compliquerait les démarches ultérieures pour obtenir un dédommagement. Démarches auxquelles nous travaillons actuellement, et dont nous vous dirons plus prochainement.

Test-Achats et Budget Hebdo feront entendre leur voix lors des deux assemblées. Vous aussi, en tant qu’actionnaire, vous pouvez participer au vote, sans pour autant être présent physiquement aux assemblées. Vous trouverez plus de détails pratiques pour participer/ou voter à partir du 13 novembre sur ce site ou en téléphonant au 02/542.33.50.

 

 
 

Partagez cet article