Article
En 2007 : les prémices il y a 10 ans - dimanche 20 juillet 2008

Le 6 août 2007, les actionnaires de Fortis approuvaient la reprise partielle d’ABN Amro pour laquelle Fortis déboursait 24 milliards.

Début octobre 2007, Fortis lançait une augmentation de capital de 13,4 milliards, ouverte aux actionnaires existants (au prix de 15 EUR par action).

 

Entre-temps, aux USA, la crise des subprimes avait éclaté. Elle ne tarda pas à atteindre l’ensemble du secteur et les banques et les assureurs furent contraints à des réductions de valeur de leur portefeuille de crédits. Et bien que Fortis persista longtemps à en minimiser l’impact, il dut finalement admettre, lors de sa publication de résultats en mars 2008, avoir enregistré dans le courant de l'année 2007 pour 2,4 milliards de réductions de valeur.

 

Mais par la suite, en dépit du durcissement de la crise, Fortis soutint encore n’avoir aucun problème de solvabilité, maintenir sa politique de dividende et n’avoir besoin d’aucune opération dilutive pour renforcer son capital.

Partagez cet article