Article

Fin septembre 2008 : nos commentaires

il y a 10 ans - lundi 29 septembre 2008

Les autorités du Benelux ont recapitalisé Fortis et les actifs d’ABN Amro seront vendus. Une opération dont le prix dictera la tendance du cours des prochains mois.

N’achetez pas.

Ceux qui sont prêts à miser sur la revente des actifs d’ABN à bon prix peuvent conserver.

Le niveau de risque reste très élevé.

Malgré les démentis du groupe, il n’a fallu qu’un week-end pour le quasi nationaliser, sauver les épargnants et l’emploi et éviter les dégâts que peuvent causer les déboires d’un tel acteur sur l’économie. Recapitalisée pour 11,2 milliards, Fortis doit aussi vendre ses actifs d’ABN Amro, payés 24 milliards. Le cours des prochains mois dépendra de ce dossier. Des rumeurs d’un prix de 10 milliards circulent ! Cela impliquerait une perte énorme ! Un scénario à première vue pessimiste mais qui ne nous semble pas irréaliste : peu de candidats acheteurs se manifestent et Fortis avait consenti un prix très élevé. Par prudence donc, nous envisageons ce scénario. Dans ce cas, les fonds propres, estimés aujourd’hui à 6,2 EUR par action pourraient chuter à 3,3 EUR. Une fois de plus, cela ne remettrait pas en cause la solvabilité, mais ce ne justifierait pas un cours vraiment plus élevé que maintenant. Car la part à présent dédiée à l’Etat limitera fortement la part des bénéfices futurs pour l’actionnaire privé, laquelle sera quasi divisée par deux. L’an 2008 clôturera en perte.

Partagez cet article