Analyse
General Motors il y a 19 ans - lundi 12 janvier 1998

GENERAL MOTORS

L'américain General Motors (GM; 2 145 BEF, 56,31 USD) est le 1er constructeur automobile mondial. Ses efforts pour améliorer sa rentabilité en Amérique du Nord (son 1er marché) seront contrecarrés par la concurrence accrue des constructeurs japonais, qui tentent d'augmenter leurs ventes aux USA, parce que la forte hausse du dollar face au yen gonfle après conversion les bénéfices qu'ils y font. En Asie, l'effondrement de la demande a amené GM à reporter la construction d'une usine en Thaïlande. En Europe, où il est présent avec les marques Opel, Vauxhall et Saab, le groupe a dû postposer le lancement de la nouvelle Opel Astra (problèmes de qualité) et est confronté à des coûts trop élevés. Il va réduire sensiblement ses effectifs et accroître sa production en Europe de l'Est, mais ces mesures ne porteront pas leurs fruits avant 2 à 3 ans. Nous avons légèrement revu à la baisse nos prévisions de bénéfice par action pour 98 : 8 USD, contre 8,2 USD auparavant. GM poursuit ses efforts de diversification géographique, mais doit faire face à des difficultés (crise asiatique, problèmes de qualité chez Opel). Action bon marché, mais nous n'achèterions pas. Conserver.

 

GENERAL MOTORS

 

La rentabilité en progrès stimule le cours (en USD) depuis 95. Mais il reste du chemin à faire. Conserver.

 

 

Partagez cet article