Analyse
Introduction il y a 19 ans - lundi 12 janvier 1998

L'indice Bel 20 depuis le début de 97. 

TEMPETE ASIATIQUE

Des bourrasques provenant d'Asie continuent à souffler sur les marchés boursiers mondiaux. Après les reculs de la semaine dernière (- 5 % à New York, jusqu'à - 4 % en Europe), les Bourses européennes ont ouvert lundi en recul de 2 à 3 %, minées par la chute de Hong-Kong (- 9 % en une séance). La question cruciale est d'évaluer l'ampleur des dégâts. Nous ne craignons toujours pas un scénario catastrophe, mais un frein à la croissance économique est inévitable. Certains secteurs, comme la sidérurgie, très cyclique, seront plus touchés que d'autres. Bien que toutes deux soient encore bon marché, nous revoyons nos conseils pour Arbed et Hoogovens d'acheter à conserver. Seule Cockerill, largement en retard sur ses consoeurs, peut encore être achetée dans l'optique de la conclusion d'un partenariat.

A Bruxelles, le Bel 20 a perdu 1,7 % la semaine passée. Parmi les plus touchées, la Générale de Banque (acheter), qui dispose d'une importante filiale à Hong-Kong, et Sipef dont la plupart des plantations d'huile de palme sont situées en Indonésie. Le gouvernement indonésien a en effet temporairement bloqué les exportations d'huile de palme de façon à ce que la production soit consacrée à la population locale durement touchée. Vu les faibles prix de vente en Indonésie, nous avons revu nos prévisions bénéficiaires à la baisse. N'achetez plus, mais vous pouvez conserver. Le cours de Delhaize, qui vient de publier un chiffre d'affaires 97 en hausse de 23 % a par contre progressé de 2,9 %. Le cours tient compte de ces résultats selon nous. Conservez, n'achetez pas.

Sur les autres Bourses occidentales, c'est surtout le recul de Total (- 11,9 %) et de Du Pont de Nemours (-10,5 %), dû à la baisse du prix du pétrole, qui a attiré l'attention. Toutes deux conservent cependant un beau potentiel à long terme. Vous pouvez encore acheter.

Partagez cet article