Analyse
Lafarge il y a 19 ans - lundi 23 février 1998

LAFARGE

N° 2 mondial du ciment et également producteur de béton, plâtre, etc., le français Lafarge (412,9 FRF) est actif surtout en Europe occidentale et au Canada (75 % du chiffre d'affaires). En 97, son chiffre d'affaires a progressé comme prévu de 19 %, grâce à ses acquisitions et à la hausse du dollar (gonflement du chiffre d'affaires après conversion en FRF). Le bénéfice devrait selon nous se monter à 25 FRF par action. Pour 98, nous tablons sur 31 FRF par action (+ 24 %). Le groupe bénéficiera d'un lent redressement de la consommation de ciment en France, de la forte demande en Amérique du Nord et de la contribution du producteur britannique de granulats, tuiles,... Redland (1 à 2 FRF par action), récemment acquis. Si cette dernière acquisition ne nous semble toujours pas très intéressante, nous sommes cependant un peu plus optimistes à la suite de la détermination de Lafarge à restructurer rapidement Redland de manière à dégager d'ici à 3 ans des résultats plus conséquents. Par ailleurs, le groupe poursuit son internationalisation : acquisitions au Honduras et au Philippines, projets en Chine et en Inde. La restructuration rapide de Redland projetée par Lafarge renforcera la rentabilité du groupe et lui laissera plus de marge pour son internationalisation, jusqu'à présent son point faible. Action bon marché. Acheter.

 

LAFARGE

 

Un rachat au Honduras et un bon chiffre d'affaires ont récemment stimulé le cours (en FRF). Acheter.

 

 

Partagez cet article