Analyse
Recticel il y a 20 ans - lundi 16 février 1998

RECTICEL

Le producteur de mousses de polyuréthanne Recticel (action privilégiée 440 BEF; action ordinaire 407 BEF) vient d'annoncer le rachat de la société Verhaegen, connue pour ses sommiers (Lattoflex). Cette acquisition n'aura qu'un impact marginal sur ses résultats : le chiffre d'affaires de Verhaegen ne représente qu'un peu plus de 5 % du chiffre d'affaires de la division literie, laquelle ne fournit que ± 30 % de celui du groupe. Outre la literie, Recticel fournit des mousses pour l'ameublement et pour l'isolation, des mousses techniques pour l'industrie et des mousses pour l'automobile (sièges,...). Cette dernière division profite pour l'instant du redressement des ventes automobiles en Europe. Mais de nombreux points d'ombre pèsent encore sur l'avenir de Recticel. La division literie reste trop peu rentable, le groupe est trop peu présent hors d'Europe occidentale et son actionnariat est loin d'être stable. Le principal actionnaire, la Générale de Belgique, voudrait en effet se débarrasser de cette participation qui ne cadre plus avec sa stratégie. Recticel a vraisemblablement renoué avec les bénéfices en 97 (nous misons sur 7 BEF par action) et pourrait dégager ± 25 BEF par action cette année. Bien que l'action soit bon marché, nous attendrions que Recticel fasse ses preuves avant d'acheter. En outre nous ne voyons pas qui pourrait être intéressé par la participation de 70 % de la Générale de Belgique. Celle-ci risque alors de profiter de toute hausse du cours pour vendre une partie de ses actions en Bourse. Tout redressement serait donc vite étouffé.

 

 

Partagez cet article