Analyse
Tractebel il y a 20 ans - lundi 2 février 1998

TRACTEBEL

Le holding du secteur énergétique Tractebel (3 485 BEF) a des participations surtout dans l'électricité et le gaz en Belgique (Electrabel et Distrigaz), la télévision par câble (Coditel), les services aux collectivités (Fabricom), l'immobilier (Immobel) et dans des projets dans le domaine de l'énergie à l'étranger. Le groupe vient d'annoncer des investissements importants en Amérique du Nord (participations et rachats de centrales électriques). Ces acquisitions confirment les objectifs de Tractebel de renforcer continuellement sa part de production à l'étranger. Le groupe entend produire la moitié de son énergie à l'étranger pour l'an 2000, afin de réduire sa dépendance d'Electrabel, qui actuellement représente 80 % de ses revenus. En effet, le potentiel de croissance de la production d'électricité est limité en Belgique. D'une part la libéralisation du secteur de l'énergie au sein de l'Union européenne signe la fin du quasi-monopole dont Electrabel jouissait jusqu'à présent, et dès lors les marges se réduisent sous la pression de la concurrence. D'autre part, le marché de l'énergie est pour ainsi dire saturé en Belgique et les possibilités de croissance d'Electrabel sont faibles. Stratégie payante à long terme et belles perspectives. Malgré la récente hausse du cours, l'action reste bon marché. Acheter.

 

TRACTEBEL

Malgré la hausse de ces derniers mois, Tractebel reste bon marché. Belles perspectives. Acheter.

 

 

Partagez cet article