Analyse
Audiofina il y a 19 ans - lundi 2 mars 1998

AUDIOFINA - Résultats 97

Le géant européen des médias Audiofina (1 408 BEF), contrôlé par Electrafina, holding du belge Albert Frère, a pour 2e actionnaire le français Havas. Principal actif: une participation de 49 % dans CLT-Ufa (stations de radio, chaînes TV, dont RTL). Comme prévu, Audiofina a annoncé un bénéfice en hausse spectaculaire, mais celui-ci est dû à un apport exceptionnel lié à la fusion entre CLT et Ufa. Hors cet élément, le groupe serait en perte de ± 25 LUF par action (selon nos estimations). En effet, CLT-Ufa a souffert d'importants frais de démarrage (p.ex. Channel 5 en Grande-Bretagne) et des investissements requis par la version numérique de la chaîne à péage Première en Allemagne. Ces investissements pèseront encore sur le bénéfice en 98 : nous prévoyons une perte de ± 60 LUF par action. A plus long terme, nous ne sommes pas optimistes non plus. D'une part, le développement du numérique s'avère plus lent (blocage du numérique en Allemagne par la Commission européenne) et plus onéreux que prévu. D'autre part, les radios et TV commerciales généralistes, métier de base du groupe, sont de plus en plus concurrencées par de nouveaux médias (chaînes thématiques, Internet,...). Audiofina souffre de ses investissements trop lourds et peu judicieux selon nous. Le groupe français Générale des Eaux pourrait prendre le contrôle total de son 2e actionnaire, Havas. Il faudrait cependant un profond changement de stratégie pour raviver notre enthousiasme. Bien que l'action soit correctement évaluée, nous vendrions.

Partagez cet article