Analyse
Générale de Banque il y a 20 ans - lundi 9 mars 1998

GENERALE DE BANQUE - BENEFICE 97 EN HAUSSE

La Générale de Banque (17 975 BEF) a annoncé pour 97 un bénéfice total en hausse de 13 %. Toutefois, hors résultats exceptionnels (plus-values sur participations) il s'agit plutôt d'une stagnation : la hausse du bénéfice sur les activités bancaires a été annulée par une augmentation des provisions (crise en Asie, restructuration de la Belgolaise, risques généraux,...) et des impôts. Malgré ce résultat moins bon que prévu, les perspectives restent bonnes. La G-banque est en pleine rationalisation de sa structure, visant e.a. une meilleure répartition des tâches (plus de doubles-emplois) entre les filiales actives dans la gestion de fonds de placement dans différents pays. Elle continue aussi à étendre ses canaux de distribution (ex.: reprise des comptes à vue du Postchèque par sa filiale Banque de la Poste). Sur le plan stratégique la G-banque semble également avoir tourné une page. Elle n'exclut plus une alliance, fusion ou collaboration. Selon ses propres dires, elle est toujours en pourparlers avec Fortis/CGER. Malgré sa forte hausse ces dernières semaines, l'action reste bon marché. Les perspectives sont bonnes, avec ou sans partenaire. En outre, une éventuelle alliance pourrait encore donner un coup de pouce au cours. Acheter, aussi bien pour le long terme que pour spéculer.

GENERALE DE BANQUE

Des spéculations autour d'un partenariat avec Fortis ont fait grimper le cours. Encore à acheter.

 

 

Partagez cet article