Analyse
Générale de Belgique il y a 19 ans - lundi 30 mars 1998

GENERALE DE BELGIQUE - résultats 97

La Société Générale de Belgique (4 910 BEF) a annoncé pour 1997 un bénéfice par action de 274 BEF, en hausse de 72 % par rapport à 1996 (159 BEF). Hors résultats exceptionnels, la croissance bénéficiaire est de 38 %, à 221 BEF.
Le portefeuille du holding est à présent constitué à environ 87 % (contre 80 % fin 96) d'actions Tractebel (énergie), Générale de Banque et Fortis AG (bancassurance). Les autres participations, non stratégiques (le producteur de mousses Recticel, le groupe de non-ferreux Union Minière, le sidérurgiste Arbed et le groupe français d'électronique Sagem), seront probablement cédées. Ce ne seront peut-être pas les seules. En effet, l'actionnaire majoritaire de la Générale, le français Suez-Lyonnaise des Eaux, désire se profiler comme un géant dans les services aux collectivités et la construction, et pourrait se désengager du secteur financier. L'existence même de la Générale de Belgique, qui ne contrôlerait plus que Tractebel, pourrait être remise en question.
Depuis le début de l'année, l'éventuel rapprochement entre Fortis et la Générale de Banque fait grimper le cours de la Générale de Belgique. L'action est correctement évaluée. Vous pouvez conserver, mais pour acheter nous vous conseillons d'opter directement pour Fortis, Générale de Banque et Tractebel.

 

GENERALE DE BELGIQUE

Le rapprochement possible entre Fortis et la G-Banque a donné des ailes à la Générale. Conserver.

 

 

Partagez cet article