Analyse
Introduction il y a 19 ans - lundi 16 mars 1998

Depuis des années Electrafina fait moins bien que le Bel 20 

 

CIEL SEREIN

La baisse des taux à long terme et les bons résultats d'entreprises ont à nouveau permis une belle hausse des cours la semaine passée dans toute l'Europe. En tête, Francfort, Lisbonne et Milan ont gagné de 3 à 4 %, mais Bruxelles a suivi sans problèmes. Le Bel 20 (l'indice des 20 principales actions belges), a également grimpé de 3,4 %. Des résultats annuels soit excellents, soit meilleurs que prévu ont donné un coup de pouce à plusieurs actions : ainsi, Spector a gagné 15,7 % et Almanij 14,3 % (v. ci-contre). Creyf's (+ 20,1 %) peut être conservée et Monceau-Zolder (+ 13,5 %) peut être achetée. D'autres actions ont grimpé sous l'effet de nouvelles diverses ou de spéculations. Ainsi, le groupe chimique Solvay a gagné 17,8 % après avoir obtenu l'autorisation de commercialiser aux USA un nouveau médicament préventif contre l'ostéoporose. Cette réaction nous semble exagérée, mais vous pouvez encore acheter. Les holdings du groupe Frère (GBL, Electrafina) ont également vécu une semaine agitée. Electrafina a monté de 12,2 % après que le français Générale des Eaux ait annoncé qu'il souhaitait céder sa participation de 22,5 % dans ce groupe. Ceci, couplé à une vente des 49 % qu'Electrafina détient dans le groupe d'audiovisuel Audiofina, a éveillé la spéculation quant à une fusion GBL-Electrafina. Nous vendrions Audiofina. Electrafina et GBL peuvent rester en portefeuille, mais nous n'achèterions pas. Ces dernières années, le petit actionnaires n'a pas eu grand-chose à gagner dans ces placements dont Albert Frère tire les ficelles (voir graphique).

Enfin, à partir du 26 mars au plus tôt, vous pourrez souscrire à l'action du groupe de cinémas Kinepolis, qui va être introduit en Bourse. Nous en reparlerons la semaine prochaine.

Partagez cet article