Analyse
Quick il y a 20 ans - lundi 9 mars 1998

QUICK - PLONGE DANS LE ROUGE

La chaîne de restauration rapide Quick (1 500 BEF), qui exploite 385 restaurants de hamburgers dans le Benelux et en France, a plongé dans le rouge en 97. En cause, de lourdes provisions (87 BEF par action) pour restructurations. Hors ces coûts exceptionnels, Quick a réalisé un bénéfice de 62 BEF par action, contre 86 BEF en 96. Un recul dû à la faiblesse de la consommation (chômage élevé des moins de 25 ans, principale clientèle de Quick), à la crise de la vache folle et à la concurrence croissante de McDonald's (réduction des marges). Le groupe a dès lors décidé de fermer des restaurants non rentables, de modifier sa structure et d'améliorer ses marges en comprimant ses coûts et ses prix d'achat. Il continue également à tenter d'augmenter son chiffre d'affaires : nouveaux restaurants, gamme élargie, campagnes publicitaires. Ces derniers mois, les ventes sont d'ailleurs reparties à la hausse, ce qui devrait permettre, la restructuration aidant, de redresser le bénéfice en 98 : hors résultats exceptionnels, nous tablons sur un bénéfice par action de 80 BEF, ce qui est encore loin du record de 95 (119 BEF par action). La chaîne belge Quick est confrontée à la concurrence du géant McDonald's, dont la puissance financière est nettement supérieure. Nous nous demandons si les mesures prises suffiront pour assurer son avenir. Bien que l'action soit bon marché, nous n'achèterions pas.

Partagez cet article