Analyse
Deutsche Bank il y a 19 ans - lundi 27 avril 1998

DEUTSCHE BANK - Résultats 97

La Deutsche Bank (DB; 3 000 BEF; 143,50 DEM) a une mauvaise année derrière elle. La crise en Asie, région où elle a accordé de nombreux crédits, l'a obligée à tripler ses provisions pour crédits douteux en 97. Compte tenu en outre de coûts de restructuration exceptionnels, son bénéfice a reculé à 1,97 DEM par action. La plus grande banque allemande a des difficultés dans plusieurs domaines. Ainsi, une des questions qui se posent est de savoir si elle doit se renforcer dans les assurances ou s'en retirer. Ses projets de reprise d'un grand assureur français semblent plus difficiles à réaliser maintenant que l'allemand Allianz est entré sur le marché français de l'assurance par le rachat d'AGF. Du côté de la branche banque d'affaires, la situation n'est pas non plus excellente. Il y a près de 10 ans, la DB a acquis la banque d'affaires britannique Morgan Grenfell dans le but de se hisser au sommet mondial. Mais elle n'a jamais réussi à intégrer complètement cette acquisition et à rentabiliser cet investissement. Enfin, la taxe de 60 % sur les plus-values sur vente d'actions en vigueur en Allemagne freine la DB dans ses projets d'allégement de son portefeuille de participations industrielles. La banque a élaboré un plan de restructuration (très forte réduction du personnel, fermeture d'agences, réorganisation,...) qui devrait permettre de doubler le bénéfice pour 2001. Un pas dans la bonne direction, mais il n'est pas certain que ces mesures suffiront pour opérer un redressement durable. L'action est correctement évaluée. Nous attendrions pour acheter que les beaux projets portent leurs fruits. Si vous possédez des actions, vous pouvez conserver.

Partagez cet article