Analyse
GEC il y a 19 ans - lundi 27 avril 1998

GEC - GEC reprend Tracor (USA)

GEC (292 BEF; 494 pence), le plus important conglomérat industriel britannique, vient de mener à bien une opération importante. Sa filiale GEC-Marconi (électronique de défense, 32 % du chiffre d'affaires du groupe) reprend l'américain Tracor. Ces deux entreprises se complètent parfaitement : GEC-Marconi possède un grand savoir-faire en matière de matériel informatique, alors que Tracor est spécialisée en logiciels destinés à la défense. Ensemble, elles pourront offrir une large gamme d'équipements électroniques pour l'armement. En outre, GEC espère, grâce aux bonnes relations de Tracor avec le ministère américain de la Défense, augmenter sensiblement son chiffre d'affaires aux USA. L'acquisition de Tracor cadre bien avec la stratégie de GEC visant à se recentrer sur ses activités de défense, très rentables. A cet égard, le groupe a également cédé quelques activités non stratégiques. Il a vendu aussi, en Bourse, plus de la moitié de sa participation dans GEC-Alsthom (énergie et transport), qu'il détenait conjointement (chacun 50 %) avec le français Alcatel. Ces cessions ont permis à GEC de financer en grande partie lui-même l'acquisition de Tracor. Pour l'exercice clôturé le 31 mars dernier, nous tablons sur un bénéfice par action d'un peu moins de 25 pence, soit quelque 5 % de plus qu'en 96/97. Grâce à l'expansion substantielle de sa branche défense, la rentabilité de GEC devrait progressivement s'améliorer. Action bon marché. Acheter.

 

GEC

Le recentrage sur la défense a été salué par une hausse du cours (en pence). Action bon marché. Acheter.

 

 

Partagez cet article