Analyse
CMB il y a 20 ans - lundi 4 mai 1998

CMB - La drépression continue

L'année en cours ne s'annonce guère meilleure que le décevant exercice 97 pour le transporteur maritime CMB (2 920 BEF). L'activité transport en vrac est à la dérive depuis la crise financière en Asie du Sud-Est et souffre de la faiblesse des tarifs du fret. Même constat pour la division méthaniers qui devra en outre négocier cette année le renouvellement du contrat du méthanier Methania. La division lignes régulières est elle en pleine restructuration. Mais malgré la faiblesse (temporaire) de sa rentabilité et son niveau élevé d'endettement, nous pensons que CMB atteindra à nouveau sa vitesse de croisière dans les années qui viennent grâce au savoir-faire acquis par le groupe dans le transport maritime. De plus, CMB dispose d'une flotte moderne. Un sérieux atout en cette période où les faibles tarifs du fret rendent les bateaux vétustes peu rentables et nécessitent leur retrait de la circulation. L'action CMB est bon marché. A notre avis, elle mérite une place dans votre portefeuille à long terme. A plus court terme, le cours pourrait profiter de l'effet de l'introduction imminente de la filiale Euronav (transport de pétrole) en Bourse américaine ainsi que du rachat par CMB de ses propres actions au prix de 3 600 BEF maximum par titre. Un beau petit extra, mais qui ne constitue pas une raison suffisante pour spéculer.

 

CMB / BEL 20

CMB (gras; base 100) a fait nettement moins bien que la Bourse ces derniers mois. Acheter pour le long terme.

 

 

Partagez cet article