Analyse
Augmentation du capital de Real Software... il y a 20 ans - lundi 22 juin 1998

AUGMENTATION DU CAPITAL DE REAL SOFTWARE...

Real Software émet actuellement de nouvelles actions et des obligations automatiquement convertibles. Si votre stratégie de placement est celle du bon père de famille, cet investissement n'est pas pour vous.

De quoi s'agit-il ?

La société de programmes informatiques Real Software procède actuellement à une augmentation de capital à laquelle vous pouvez souscrire jusqu'au 1er juillet. Chaque lot de vingt actions Real Software, représentées par le coupon n°  1, vous donne le droit d'acheter une nouvelle action au prix de 11 500 francs par action. Real Software émet par la même occasion des Obligations Automatiquement Convertibles (OAC). En échange de 16 actions Real Software, représentées par le coupon n°  2, vous pouvez acheter une OAC au prix de 14 350 francs. Dès 2001, entre le 24 et le 31 juillet de chaque année, vous pourrez échanger chaque OAC contre une action Real Software.

Notre avis

• Comme nous l'avons déjà écrit la semaine passée (BH n°  872), l'action Real Software est chère selon nous. Il ne nous semble donc pas opportun pour les "bons pères de famille" de participer à l'augmentation de capital. Si vous avez des actions Real Software, nous vous conseillons de vendre en Bourse, par le biais de votre intermédiaire financier, vos coupons n°  1. Ce sont eux en effet qui vous donnent le droit de souscrire aux nouvelles actions. Au cours actuel de Real Software, nous vous conseillons d'indiquer une limite de vente autour de 275 francs par coupon.
• A première vue, les OAC présentent moins de risques car ils vous offrent un coupon annuel de 5 % brut. Ces titres ne sont toutefois pas exempts de risques. Au plus tard en 2005, ils seront en effet automatiquement convertis en actions Real Software. Ces actions étant plutôt chères selon nous, ces OAC ne nous paraissent pas plus intéressantes. Nous vous conseillons donc de vendre également vos coupons n°  2 en Bourse. Indiquez une limite de ± 100 francs.

Partagez cet article