Analyse
General Motors il y a 19 ans - lundi 15 juin 1998

GENERAL MOTORS - Grève et prévisions bénéficiaires à la baisse

L'américain General Motors (GM; 2 600 BEF; 69,88 USD), 1er constructeur mondial de voitures (Opel, Chevrolet,...) s'efforce depuis plusieurs années d'amener sa rentabilité au niveau de celle de ses concurrents aux USA. Si des succès ont déjà été enregistrés, GM rencontre des difficultés qu'il a de la peine à surmonter. Ainsi, une grève actuellement en cours entraîne un retard dans la production des modèles moyen et haut de gamme (les plus rentables). Hors des USA, le groupe rencontre aussi des problèmes. En Asie et au Brésil il est touché par la chute du marché de l'automobile. En Europe il ne parvient pas à tirer profit de la bonne tenue du marché (ses ventes ont reculé de 1,3 % sur les 4 premiers mois de 98, alors que le marché a progressé de plus de 8 %). En cause, des problèmes de qualité et un manque de modèles capables de rivaliser avec une forte concurrence (VW Golf, Renault Scénic,...). Des réductions de coûts sont prévues, mais nous n'en attendons pas d'impact avant quelques années. Dès lors, nous avons encore une fois revu nos prévisions bénéficiaires à la baisse pour 98 : nous tablons sur 7,6 USD par action, contre 8 USD précédemment. Malgré ses efforts, GM n'améliore sa rentabilité que lentement, tant aux USA qu'en Europe. L'action est correctement évaluée, mais nous n'achèterions pas. Vous pouvez néanmoins conserver.

GENERAL MOTORS

L'amélioration progressive de la rentabilité soutient le cours (en USD), mais le chemin est long. Conserver.

 

 

Partagez cet article