Analyse
Ter Beke il y a 20 ans - lundi 8 juin 1998

TER BEKE: des nouvelles sur l'assemblée générales

Ter Beke (4 450 BEF), producteur de charcuterie et de plats préparés, s'attend à renouer avec les bénéfices cette année... à condition que le prix du porc, sa principale matière première, reste à son bas niveau actuel. C'est là que le bât blesse. En effet, le groupe n'a quasiment aucune prise sur le prix de la viande porcine, alors que ses résultats en sont très dépendants. C'est la hausse du porc qui ces deux dernières années a pesé sur sa rentabilité. Mais Ter Beke a encore un autre problème, le faible potentiel de croissance de son activité d'origine, la production de charcuterie. C'est pourquoi il se diversifie depuis quelques années vers les plats préparés (lasagnes, pizzas,...), qui représentent déjà 39 % de son chiffre d'affaires et qui restent prometteurs. Il vise actuellement le marché d'Outre-Rhin, et vient à cet égard de conclure une alliance avec le producteur de charcuterie allemand Zimmermann. La stratégie de Ter Beke est bonne, et selon nous les efforts du management seront couronnés de succès. Toutefois, le talon d'Achille du groupe reste sa trop grande dépendance par rapport au prix de la viande porcine. L'action est correctement évaluée. Conserver, ne pas acheter.

Partagez cet article