Analyse
Cockerill Sambre il y a 19 ans - lundi 20 juillet 1998

COCKERILL SAMBRE: partenaires possibles

La région wallonne vient de désigner le français Usinor et l'allemand Thyssen Krupp comme seuls candidats restants à la reprise du sidérurgiste Cockerill Sambre (CS; 234 BEF). C'est Usinor qui a notre préférence. En effet, une alliance avec le français permettrait la constitution d'un groupe de taille mondiale actif dans les produits plats inoxydables, de plus en plus demandés. En outre, CS étant déjà présent en France, des synergies pourraient être dégagées. Enfin, les différences culturelles sont plus réduites avec le français, ce qui faciliterait l'intégration. Le repreneur de CS trouvera un groupe restructuré, disposant d'une tête de pont vers les pays de l'Est avec sa filiale allemande Eko Stahl, et un des leaders européens (avec Usinor) dans les produits inoxydables. L'action est bon marché, mais nous ne pourrons évaluer sereinement les perspectives du nouveau groupe que lorsque le nom du partenaire de CS sera connu, le 5 septembre. En attendant, conserver.

COCKERILL SAMBRE

Le retrait de certains candidats à la reprise a fait baisser le cours ces dernières semaines. Conserver.

 

 

Partagez cet article