Analyse
ABN AMRO il y a 19 ans - vendredi 21 août 1998

ABN AMRO: résultats semestriels

ABN AMRO (818 BEF; 45,2 NLG), la 1ère banque néerlandaise, a vu son bénéfice par action progresser de 18 % au cours du premier semestre. Et en dépit de la crise asiatique, qui l'oblige à placer plus d'argent de côté en vue d'éventuels problèmes de remboursement, les perspectives restent excellentes. Nous avons donc revu à la hausse nos prévisions bénéficiaires pour l'ensemble de l'année 98. Elles passent ainsi à 3,10 NLG par action (+ 17 % par rapport à 97). ABN AMRO est avant tout une banque commerciale (dépôts et octrois de crédit traditionnels) avec un réseau mondial de succursales et d'agences. Aux USA, p. ex., ABN est la plus grande banque commerciale non-américaine. Le groupe dispose d'une force de frappe financière suffisante pour poursuivre son expansion internationale (cf. la récente reprise de la 4ème banque commerciale du Brésil). En Europe de l'Ouest, ABN, après des tentatives manquées en France (CIC) et en Belgique (Générale de Banque), semble à présent envisager de se rapprocher d'un assureur (néerlandais) afin de trouver de nouveaux canaux de distribution et de profiter du boom des assurances-vie. En dépit de l'impressionnante dispersion géographique de ses activités, ABN n'est pas encore frappée par la fièvre jaune. En outre, même si la crise asiatique venait à atteindre d'autres régions (Amérique latine), le groupe est assez fort pour en supporter les conséquences financières (provisions accrues pour crédits douteux). Pour les années à venir, nous continuons à miser sur une croissance bénéficiaire à deux chiffres. L'action est bon marché. Acheter.

ABN-AMRO

La rentabilité accrue et les excellentes prévisions bénéficiaires revitaliseront le cours (en NLG). Acheter.

 

 

Partagez cet article