Analyse
CMB il y a 19 ans - mardi 18 août 1998

CMB - Vente de CMBT

Le transporteur maritime CMB (2 295 BEF) se retire fortement de ses activités de lignes régulières. Fin du mois dernier, le groupe a en effet vendu sa participation de 51 % dans sa filiale à problèmes, CMBT Investments. Cette opération lui a rapporté une jolie plus-value de 144 BEF par action. Un bénéfice supplémentaire bienvenu dans la mesure où CMB n'a pas vraiment le vent en poupe à l'heure actuelle. Son activité de transport en vrac subit encore l'influence néfaste de la crise asiatique. La chute des devises locales stimule certes les exportations de matières premières (acier, métaux non-ferreux, produits agricoles,...) vers l'Occident, mais les transports vers la région sinistrée sont presque paralysés. Dès lors, les affréteurs se concentrent surtout sur la zone atlantique, d'où surcapacité et baisse des prix de fret. Néanmoins, cette situation permettra peut-être à CMB d'acquérir quelques navires à un prix favorable avant de pouvoir les revendre avec une plus-value. Pour les activités portuaires, la progression de la filiale Hessenatie est actuellement ralentie par un manque de capacité mais cela devrait s'améliorer à terme car Hessenatie tient la corde pour la gestion du troisième terminal de containers sur l'Escaut. Pour cette année, nous comptons sur un bénéfice par action de 285 BEF. Outre la plus-value sur CMBT, ce résultat sera surtout dû aux activités d'assurances et au transport de pétrole (Euronav). Pour le long terme, le know-how de la direction et la flotte moderne constituent un gage de bonne croissance des bénéfices. L'action est bon marché. Vous pouvez acheter. A plus court terme, la prochaine introduction d'Euronav sur l'Easdaq et le Nasdaq (au plus tard début 99) devrait apporter un soutien supplémentaire au cours de CMB.

CMB

Suite à la crise asiatique, le cours de CMB se trouve sous le niveau atteint voici 12 mois. Acheter.

 

 

Partagez cet article