Analyse
Deutsche Bank il y a 19 ans - lundi 28 septembre 1998

DEUTSCHE BANK - Résultats semestriels

La Deutsche Bank (DB; 1 930 BEF, 92,10 DEM) a annoncé un bénéfice en hausse de 63 % au 1er semestre. Mais hors éléments exceptionnels, parmi lesquels une importante plus-value réalisée sur la participation dans Daimler-Benz, le bénéfice n'a augmenté que de 4 %. Pour le 2e semestre, les perspectives sont moroses. En effet, la DB a d'importants intérêts en Asie, Russie et Amérique latine et y a accordé de nombreux crédits. Le bénéfice devrait selon nous être en stagnation pour 98, aussi nous abaissons notre prévision à 6 DEM par action. Toutefois il n'y a aucune raison de paniquer. La DB dispose de plusieurs atouts qui à terme permettront une amélioration des perspectives. Elle est notamment la plus grande banque de la zone euro, et sera incontournable lors de la réalisation de l'Union monétaire. De plus, elle gère une important portefeuille de titres et peut si nécessaire vendre l'une ou l'autre participation pour financer une acquisition stratégique. Enfin, le plan de restructuration établi en avril vise à doubler la rentabilité de la banque d'ici 2001. La faible rentabilité de la DB reste son talon d'Achille. Malgré ses atouts, elle n'est pas parvenue jusqu'à présent à augmenter durablement sa croissance bénéficiaire. Action correctement évaluée, mais nous n'achèterions pas. Conserver.

Partagez cet article