Analyse
Sipef il y a 19 ans - lundi 14 septembre 1998

SIPEF: résultats semestriels

Le bénéfice du groupe de plantations Sipef (4 450 BEF) a diminué de moitié au 1er semestre, mais nous nous attendions à pire. En cause, la situation en Indonésie : l'interdiction d'exporter l'huile de palme, suivie par l'instauration de taxes à l'exportation élevées. En outre, la production d'huile de palme y a fortement diminué à la suite de la sécheresse et des incendies de forêts de 97. Pour tout 98, nous relevons légèrement nos prévisions bénéficiaires, à 285 BEF par action (contre 250 BEF précédemment), mais pour 99 nous les revoyons à la baisse, de 450 à 380 BEF. Nous nous attendons en effet à ce que les problèmes ne soient pas encore tout à fait résolus en Indonésie. Pour réduire son exposition à une seule région, Sipef s'efforce d'améliorer la diversification géographique de ses régions de production. La Côte-d'Ivoire surtout, ainsi que la Papouasie-Nouvelle-Guinée dans une moindre mesure, gagnent en importance. Sipef est une société bien dirigée, qui gère ses plantations avec beaucoup de savoir-faire. Cependant, le groupe est exposé à des risques (politiques, sociaux, climatiques) très importants. Bien que l'action soit bon marché, nous attendrions pour acheter que la situation continue de s'éclaircir en Indonésie et que les efforts de diversification de Sipef soient plus avancés. Vous pouvez conserver.

SIPEF

La crise en Indonésie a ramené le cours à son niveau de fin 96. Ne pas acheter en ce moment. Conserver.

 

 

Partagez cet article