Analyse
Introduction il y a 19 ans - lundi 26 octobre 1998

 

Bruxelles a fait du surplace la semaine passée.

DES HAUTS ET DES BAS

L'incertitude est grande en matière de taux d'intérêt : les différentes banques centrales abaisseront-elles leurs taux à l'exemple des Etats-Unis ? Une baisse des taux semble plus probable dans l'immédiat en Grande-Bretagne qu'en Europe continentale, car la Bundesbank allemande reste pour l'instant sur ses positions (voir p.2-3). Après avoir fluctué dans les deux sens, la plupart des Bourses occidentales ont finalement clôturé inchangées ou en légère hausse. Elles ont bénéficié d'un coup de pouce dû à la légère hausse du dollar, favorable aux entreprises exportatrices européennes. Les plus fortes hausses ont été enregistrées à Lisbonne (+ 3 %) et à Zurich (+ 2,7 %). L'entreprise pharmaceutique suisse Novartis (2 401 CHF) a gagné pas moins de 10 %, grâce à ses bons résultats pour les 9 premiers mois de 98. Conserver. A Bruxelles, cette semaine de fluctuations s'est soldée pour l'indice Bel 20 par un statu quo (v. graphique). Le producteur de charcuteries Ter Beke (3 040 BEF) a fait parler de lui parce que 3 de ses dirigeants sont accusés de délit d'initié. Cela ne devrait pas avoir beaucoup d'impact sur la société. Conserver. Le producteur de verre Glaverbel (4 575 BEF; + 7,9 %) a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 17 % au 3e trimestre, grâce principalement à l'intégration de la société PPG, qui devrait apporter une contribution positive au résultat du groupe à l'avenir. Action bon marché. Acheter. Enfin, l'assureur français AXA-UAP (595 FRF) négocie actuellement le rachat, par le biais de la Royale belge, dans son giron depuis quelques mois, de la banque d'épargne Anhyp (10 300 BEF). Le prix serait inférieur au cours de Bourse. Il n'y aurait donc pas d'OPA. Nous vendrions Anhyp, dont la cotation a été suspendue vendredi et lundi. AXA-UAP peut encore être achetée.

Partagez cet article