Analyse
BMT il y a 19 ans - lundi 2 novembre 1998

BMT - Rachat d'EFCO

BMT (6 950 BEF) compte 4 divisions : moules de verrerie (39 % du chiffre d'affaires), engrenages (31 %), façonnage de tôles (16 %) et ingénierie du verre (14 %). Comme c'est le cas depuis le début des années 90, BMT poursuit sa politique d'acquisitions en Europe et vient d'annoncer le rachat du britannique EFCO. Celui-ci produit comme BMT des fours pour l'industrie verrière, mais de type différent, complémentaire à ceux de BMT. Cette acquisition permettra donc au groupe de développer un service plus complet d'ingénierie du verre. Elle doublera aussi dès 99 le chiffre d'affaires de la division ingénierie verrière, mais il faudra selon BMT un an et demi (jusqu'au 2e semestre 2000) pour que la rentabilité d'EFCO égale la sienne. Cette année, la croissance bénéficiaire de BMT restera limitée (430 BEF par action, contre 407 BEF en 97), essentiellement à cause de la crise en Asie (9 % du chiffre d'affaires). Elle devrait s'accélérer à partir de 99 (malgré la plus faible rentabilité d'EFCO), année pour laquelle nous tablons sur un bénéfice de 495 BEF par action. A ce moment, les usines d'Europe de l'Est, notamment la nouvelle usine d'engrenages de Roumanie, tourneront à plein régime. Grâce à la délocalisation de la production vers des pays où les coûts sont moins élevés, la rentabilité de BMT s'améliore. De plus, le groupe dispose de moyens suffisants pour financer son expansion. L'action est correctement évaluée. Acheter pour le long terme.

BMT

Le cours a baissé comme toute la Bourse, mais devrait remonter grâce aux bonnes perspectives. Acheter.

 

 

Partagez cet article