Analyse
CBR il y a 19 ans - lundi 16 novembre 1998

CBR - Rachat aux Philippines

Le cimentier CBR (3 280 BEF) vient de racheter un petit producteur de ciment philippin. Si cette acquisition n'accroît que très peu (+ 1 %) la capacité de production totale du groupe, elle permet à CBR de se renforcer en Asie (il est déjà présent en Chine), région où le besoin d'infrastructures reste énorme. Actuellement cependant, ces nouveaux débouchés restent marginaux. Pour le reste, le groupe reste fidèle à sa stratégie : renforcement de sa position et maîtrise des coûts, ce qui permet de maintenir la rentabilité. Ainsi, en Europe occidentale, pour contrer les importations à bas prix, bien qu'encore marginales, en provenance de Grèce et de certains pays de l'Est, CBR va réduire ses capacités dans ses filières de production les plus gourmandes en énergie et en frais de fonctionnement et les augmenter dans les plus économes. En Europe centrale et en Turquie, le groupe va surtout augmenter sa capacité de production de béton. En utilisant lui-même une grande partie du ciment présent pour sa production de béton, il peut contrôler les prix du ciment, condition nécessaire pour maintenir sa rentabilité. CBR est très attentif à ses coûts, ce qui lui permet d'augmenter régulièrement ses bénéfices. Pour 98, nous tablons sur 230 BEF par action (contre 208 BEF en 97) et pour 99 sur 245 BEF. A terme, l'internationalisation prudente mais bien réfléchie portera ses fruits. Action bon marché. A acheter si vous êtes patient.

CBR

L'atténuation des craintes de récession mondiale a fait rebondir le cours. Acheter.

 

 

Partagez cet article