Analyse
Tractebel il y a 18 ans - lundi 30 novembre 1998

TRACTEBEL Nouveaux investissements en Amérique latine

TRACTEBEL (5 860 BEF) réalise près de 70 % de son bénéfice grâce à sa participation de près de 40 % dans Electrabel, le producteur d'électricité. Cette devrait descendre à 60 % pour l'an 2000. A cet effet, TRACTEBEL mise sur le développement de sa filiale Fabricom (installations techniques et équipements d'utilité publique) et, surtout, d'EGI (activités internationales dans le gaz et l'électricité). EGI s'oriente surtout vers l'Amérique latine. Après l'Argentine, le Chili, le Pérou et le Brésil, il aborde maintenant le marché mexicain, avec une concession de distribution de gaz naturel pour une durée de 30 ans. D'autres investissements devraient suivre à l'avenir dans la région et notamment au Brésil, où la demande d'énergie dépasse de loin l'offre (capacités de production insuffisantes), et où TRACTEBEL contrôle déjà, par une participation dans Gerasul, 6 % de la production d'électricité (le marché est encore à 90 % dans les mains de l'Etat). Son internationalisation croissante, ses revenus réguliers provenant d'Electrabel, sa solidité financière, font de TRACTEBEL un placement attrayant pour le long terme. Vous pouvez acheter cette action correctement évaluée. A court terme, le cours pourrait bénéficier d'un coup de pouce en raison de la spéculation autour de PetroFina, dont le groupe détient 5,43 %, et à cause du remaniement du Bel 20 (le poids d'Electrabel sera fortement augmenté : + 36 %.

TRACTEBEL

L'internationalisation croissante ouvre de belles perspectives et continuera à stimuler le cours. Acheter.

 

 

Partagez cet article