Analyse
Introduction il y a 18 ans - lundi 7 décembre 1998

De mauvaises nouvelles pèsent sur BOEING. Vendez.

COUP DE FROID

Les Bourses occidentales ont subi un coup de froid la semaine passée. Même la baisse inattendue des taux d'intérêt dans la zone euro (voir p.2-3) n'a pu empêcher les Bourses européennes de céder de 3,5 à 6 %. Aux USA, l'indice Dow Jones a reculé de 3,4 %. On recommence à craindre que la crise des pays émergents n'affecte sérieusement les bénéfices des entreprises. Ainsi, le recul des ventes en Asie devrait peser sur la rentabilité de l'avionneur américain Boeing (1 178 BEF; 32,94 USD; - 20,5 %). Vendez. Dans un contexte de prix pétroliers très bas, l'attention s'est focalisée sur les fusions entre Mobil et Exxon ainsi qu'entre PetroFina et Total (v. ci-contre et en p.11). La seconde a permis au Bel 20 de limiter sa baisse à 1,9 %. Par ailleurs, Remi Claeys Aluminium (RCA; 1 390 BEF) et ROULARTA MEDIA GROUP (RMG; 1 850 BEF) ont clôturé leur premier jour de cotation respectivement 6,9 et 23,3 % au-dessus de leur prix d'introduction. RCA est correctement évaluée. Acheter. RMG est chère, n'achetez pas. Les spéculateurs ont avantage à vendre. RCA et RMG, ainsi que EVS et Resilux figurent à présent dans nos tableaux. La belge SAIT-RadioHolland (vendre) et la luxembourgeoise Cegedel (conserver), deux actions peu traitées, en ont été enlevées, mais nous continueront à les surveiller. Ontex, dont la souscription a été clôturée anticipativement mercredi, a été sursouscrite 18 fois. Le groupe informatique Systemat (5 580 BEF), qui augmente son capital (v. "Entre nous") a également suscité beaucoup d'intérêt. Le groupe de logiciels Real Software (2 095 BEF) souhaite aussi augmenter à nouveau son capital début 99, notamment pour financer sa 10ème reprise de l'année, qu'il vient d'annoncer. Action très chère. Vendre. Seuls les spéculateurs peuvent conserver, pour miser sur d'éventuelles reprises.

Partagez cet article