Analyse
IPSO-ILG il y a 19 ans - lundi 21 décembre 1998

IPSO-ILG - Trop chère pour acheter, conserver

IPSO-ILG (2 440 BEF) comporte 3 divisions : IPSO fabrique des lessiveuses industrielles de capacité moyenne (5 à 57 kg), ainsi que des petites calandres à repasser; Amko/D'Hooge produit de grosses lessiveuses (jusqu'à 300 kg) et des calandres ainsi que des engageuses-plieuses, et conçoit et installe des blanchisseries; Cissell fabrique des essoreuses et des appareils de finition pour le linge lavé (fers à repasser à vapeur, presses pour pantalons,...). Durant l'exercice clôturé le 31/7/98, l'accent a été mis surtout sur l'intégration des 3 divisions, de manière à dégager des synergies dans la production et la distribution. En outre, le groupe a étendu sa capacité de production aux USA et a acquis le néerlandais Amko Transferon, spécialisé en engageuses-plieuses, ce qui lui a permis d'élargir sa gamme. Pour l'exercice en cours, qui se clôturera le 31/12/99 et qui comptera donc 17 mois, nous tablons sur un bénéfice de 165 BEF par action (en hausse de plus de 20 % sur base annuelle). Mais ceci ne tient pas compte d'une éventuelle poursuite de l'effritement du dollar (plus de 50 % du chiffre d'affaires aux USA), qui aurait un impact négatif sur les résultats. IPSO-ILG est une entreprise rentable, bien diversifiée tant géographiquement qu'en matière de clientèle (blanchisseries, hôtels, hôpitaux,...). En outre, elle peut compter pour le financement d'éventuelles acquisitions sur le soutien de son principal actionnaire, GIMV. Bonnes perspectives, mais l'action est assez chère. Ne pas acheter, conserver.

IPSO-ILG

Pénalisé par la crise financière, le cours a bien remonté après l'annonce de bons résultats. Conserver.

 

 

Partagez cet article