Analyse
Introduction il y a 18 ans - lundi 11 janvier 1999

 

Les actions de télécoms européennes ont bien grimpé en ce début 99

TELECOMS EN VEDETTE

L'euphorie de la première semaine "euro" (voir p.2-3) a fait grimper les cours de quelque 8 % a Francfort, Paris et Lisbonne. L'euro incite les investisseurs à privilégier une approche sectorielle plutôt que nationale. Ainsi, la tentative de reprise de l'américain Airtouch par le britannique Vodafone (mobilophonie) et les rumeurs de rachat du britannique Cable & Wireless par Deutsche Telekom ont fait fortement grimper les actions du secteur des télécoms dans toute l'Europe. Vous pouvez acheter Telecom Italia (8,05 EUR; + 10,6 %) et l'espagnol TELEFONICA (41,88 EUR; + 10,4 %) et conserver le portugais Telecel (199,36 EUR; + 14,5 %) et l'allemand Mannesmann (115,50 EUR; + 18,3 %). Nous n'achèterions ni Deutsche Telekom (32,80 EUR; + 17,1 %), ni Olivetti (+ 8,4 %; voir ci-contre). Dans le secteur automobile les rumeurs vont également bon train. L'italien Fiat (3,29 EUR) a grimpé de 11 % et l'allemand BMW de 9,8 %. BMW peut être achetée (voir ci-contre), Fiat peut rester en portefeuille. Après un très bon départ, la Bourse de Bruxelles a reperdu un peu du terrain gagné, et le Bel 20 a finalement clôturé la semaine en hausse de 1,7 %. Là aussi une action de télécoms, Mobistar (+ 32,1 %), s'est distinguée (voir ci-contre). Le groupe de logiciels Real Software (70,90 EUR) a fait un peu mieux : + 33 %. Il a annoncé deux nouvelles acquisitions, qui contribueront immédiatement au bénéfice. L'action est très chère. Les spéculateur peuvent conserver, les autres ont avantage à vendre. La banque luxembourgeoise Banque Internationale à Luxembourg (BIL) (1 338,50 EUR) a annoncé que son bénéfice pour 98 serait en hausse de 20 %, aussi nous relevons nos prévisions bénéficiaires. L'action reste à l'achat pour le long terme.

Partagez cet article