Analyse
Audiofina il y a 19 ans - lundi 15 février 1999

AUDIOFINA - Perte un peu plus faible que prévu

AUDIOFINA (38,68 EUR; 1 560 BEF), le plus important pôle audiovisuel privé européen, a pour principal actif, outre d'amples liquidités, sa participation de 49 % dans CLT-Ufa. Ses chaînes de radios et télévisions (RTL,...) sont présentes dans plusieurs pays européens (Allemagne, Pays-Bas, France, Belgique, Luxembourg, Grande-Bretagne, Pologne et Hongrie). Le groupe vient de fournir des résultats provisoires pour 98. Ils sont meilleurs que prévu, avec une perte par action estimée aux alentours de 0,03 EUR (contre 0,07 EUR en 97) hors éléments exceptionnels. La rentabilité des chaînes radio/TV a augmenté, des activités en perte ont été cédées et les pertes de démarrage et de développement ont diminué. A noter que le projet numérique en Allemagne a moins pesé que prévu, du fait de son ralentissement. En effet, les autorités anti-trust continuent de mettre des bâtons dans les roues de CLT-Ufa et Kirch, qui souhaitent unir leurs efforts. Elles exigent que soit trouvé un 3e partenaire, mais celui-ci n'est pas encore en vue. La rentabilité à terme de cet investissement n'est donc toujours pas assurée. Par ailleurs, le sort des importantes liquidités dont dispose AUDIOFINA n'est pas encore clarifié, alors que le paysage audiovisuel est en pleine modification (rumeurs d'alliances,...) et que prennent place d'importantes évolutions technologiques. Ainsi, Internet, qui devrait attirer de plus en plus d'annonceurs, pourrait à terme concurrencer sévèrement la TV commerciale. Dans un environnement très mouvant, l'avenir d'AUDIOFINA reste nébuleux, alors que le groupe demeure empêtré dans la TV numérique en Allemagne. L'action est correctement évaluée, mais nous n'achetons pas.

Partagez cet article