Analyse
Introduction il y a 18 ans - lundi 12 avril 1999

La baisse des taux stimule la Bourse de Bruxelles (gras, échelle de gauche)

EN AVANT, MARCHE !

Malgré les bombardements en Yougoslavie, les marchés financiers occidentaux se sont très bien comportés. Aux USA, le Dow Jones s'est installé au-delà des 10 000 points, et en Europe, où les taux directeurs ont été abaissés, plusieurs Bourses ont clôturé la semaine en hausse de 3 % et plus. Telecom Italia (TI; 9,37 EUR) n'a pas lors de son assemblée générale atteint le quorum nécessaire pour mettre en oeuvre son plan de défense contre Olivetti (2,89 EUR). Il se pourrait qu'un groupe étranger vienne à sa rescousse. Vous pouvez acheter TI, mais évitez Olivetti. En France, la Société Générale (SG; 167,3 EUR) et Paribas (97,35 EUR) ont rejeté l'offre de la BNP (75,55 EUR). Elles explorent à présent toutes les possibilités juridiques pour échapper à la mainmise de la BNP. Paribas mérite un achat spéculatif, BNP et SG peuvent être conservées. Le groupe de luxe italien Gucci a rejeté l'offre du français LVMH (236,10 EUR). Conserver en attendant que la situation se dénoue. A Bruxelles, le Bel 20 a clôturé la semaine en hausse de 2 %. Le groupe d'intérim Creyf's (246 EUR), qui moins de deux semaines après le rachat de Content a annoncé une 2ème acquisition (plus petite) aux Pays-Bas (Done Group), envisage une augmentation de capital. Barco (172,6 EUR), qui avait chuté après ses résultats 98 décevants, a regagné du terrain (+ 10,9 %) après avoir annoncé une alliance avec l'américain Texas Instruments (110,63 USD). Le groupe chimique et pharmaceutique Solvay (61 EUR) a obtenu l'autorisation de commercialiser un médicament au Japon. Conservez Creyf's, Barco et Solvay. Texas Instruments peut être acheté. Telinfo (132 EUR) a annoncé une augmentation de capital, qui aura lieu du 23 au 27/4 inclus. Nous y reviendrons la semaine prochaine dans "Entre Nous". Enfin, dans notre tableau (p.9), Cockerill disparaît et est remplacé par VPK.

Partagez cet article